Diaclase : En patience (EP)

Diaclase en patienceDIACLASE
En patience
Autoproduction, 2004

 

 

Diaclase, projet solo du Bordelais Vincent Voineau, est à classer au rayon des bonnes surprises. Ce mini-album (quatre titres pour un peu plus d'une demi-heure), dévoile les talents d'un musicien très prometteur. Les compositions se déclinent à la frontière de l'industriel et de l'ambient, renferment des coulées de lave qui serpentent sous des glaces mordorées reflétant un éventail de lueurs nuancées. Lancinantes, bruitistes ou hypnotiques, ces éruptions sonores jettent d'insaisissables mélodies dans un brasier émotionnel authentique ; on se rend vite compte du caractère sincère de la démarche sans lequel pas une seule fibre de l'âme ne répondrait à l'appel. Une architecture à la fois robuste et délicate se développe, rythmiques énergiques greffées sur un fond sonore ample et profond, émanations abrasives, rampantes, investissant sournoisement l'esprit de l'auditeur ; si la violence est présente, la véritable colère ne semble jamais vouloir exploser, laissant plutôt de subtiles ramifications gérer ses multiples visages. Une voix lointaine, dispersant rarement le voile de brume qui l'environne, nous guide jusqu'aux visions du superbe "Insomnie", un dernier morceau très atmosphérique, résumant presque le mariage du dark ambient, de l'indus et de la dark wave.
Si la tonalité majeure de l'ensemble demeure sombre, de fantastiques éclats lumineux zèbrent l'univers de Diaclase. J'espère que les rêves ambitieux de cet artiste parviendront à se concrétiser ; croyez-moi, ce serait amplement mérité.

       Gasp