Villa Vortex - Incertitudes

VILLA VORTEX
Incertitudes
Autoproduction, 2007

 

 

En 2004 Villa Vortex nous offrait un cinq titres éponyme qui laissait déjà entendre un groupe efficace et inspiré, les revoilà en 2007 avec un album qui vient confirmer tout le bien que l’on se devait de penser d’eux. En fait “Incertitudes” fait montre d’une telle maîtrise qu’on se demande bien pourquoi les labels ne se sont pas jetés dessus ! L’opus affermit les orientations du EP, la formation évolue dans ce que l’on appelle le rock français, n’étant pas spécialement porté sur ce genre il en faut donc beaucoup pour attirer mon attention, et c’est là que Villa Vortex fait la différence. Compositions énergiques fichtrement bien montées et interprétées même si elles se conforment à un certain académisme, elles se refusent à la facilité. Textes qui tiennent la route (Maurice G. Dantec peut être rassuré, ceux qui lui doivent le nom de leur groupe ne l’ont pas trahi) portés par un chant convaincant marqué de désespoir, des émanations cold traversent l’ensemble alors que les guitares taquinent régulièrement le métal. “Incertitudes”, à l’image de la cover, est une réalisation sombre que les mots noircissent encore davantage, le tout au final dresse une suite de tranches d’humanités torturées qui ne laissent guère d’espoir, déambulation dans un monde urbain en pleine déliquescence où l’homme hébété semble se demander comment il a pu en arriver là… Sans doute trop tard pour se poser la question… Si quelques réverbères laissent parfois passer une faible lueur d’espérance dans les brumes toxiques, celle-ci n’est que le reflet des derniers soubresauts, obstacles que nous n’avons pas le courage de franchir comme toujours. Un album brillant et intelligent à posséder absolument.

       Brown Jenkin


   • Interview (2007)