The Soil Bleeds Black - Quintessence

THE SOIL BLEEDS BLACK
Quintessence
World Serpent, 2001

 

 

La Terre, l’Air, le Feu, l’Eau et l’Ether ; les éléments, l’alchimie, l’étymologie de la Nature au coin de l’Athanor entre science et magie… Les Américains de The Soil Bleeds Black proposent ici cinq titres de toute beauté ; on retrouve, entre autres, cordes, flûtes et percussions, voix masculine et chant délicat d’Eugenia Houston. Une coloration dark folk croise parfois le panorama médiéval des compositions, comme sur « Air » où l’on entend une trompette, sans oublier les interventions de la guitare. Un ton mélancolique lie ces ballades pleines de saveurs et d’impressions, un poème séculaire écrit à l’aide d’un alphabet énigmatique que seuls quelques initiés peuvent comprendre. Les douces mélodies se peuplent également de sonorités cristallines, ainsi « Quintessence », le dernier morceau, lequel offre à mi-chemin une plage dark ambient où l’on touche au mystère avant de rejoindre ces subtiles orchestrations appartenant à une époque lointaine.
Les frères Riddick ont encore bien des histoires à nous raconter, leur avenir se joue sur les terres foisonnantes du passé…

        Gasp