The Chameleons - Script of the Bridge

THE CHAMELEONS
Script of the Bridge
Statik Records, 1983

 


Voici un chef-d'œuvre intemporel, de ceux qui conservent vingt ans après la même puissance émotionnelle, la même intensité dramatique. Chaque écoute provoque un flot de sensations d'une force inouïe ; on n'écoute pas "Script of the Bridge", on le vit. La musique de The Chameleons est envoûtante, un rock crépusculaire et lyrique où les guitares tourbillonnent autour de la voix profondément sincère et au bord de la rupture de Mark Burgess. Nous n'avons pas ici de simples compositions jetées sur un support palpable ; vingt ans depuis la première écoute de "Second Skin" et je n'ai toujours pas les mots pour exprimer le bouleversement que procure chaque passage. L'art doit être commotion, nul mieux que "Script of the Bridge" est capable de nous le faire comprendre et ressentir.
C'est en 1981 à Middleton, près de Manchester, que naît cette formation hors du commun. La même année sort le E.P
"Nostalgia", The Chameleons se retrouve alors sur Epic, filiale de la major CBS. Le groupe se fait jeter dès le premier single, "In Shreds", qui n'atteint pas le chiffre de vente espéré. C'est finalement dans un petit studio seize pistes que "Script of the Bridge" est enregistré pour sortir sur le label indépendant Statik. Quant à la grosse majorité des critiques, ils passèrent évidemment à côté, on en attendait pas moins d'eux ! En trois ans et trois albums exceptionnels, Mark Burgess (chant et basse), Dave Fielding (guitare), Reg Smithies (guitare) et John Lever (batterie) allaient marquer à jamais l'histoire du rock, il serait peut-être temps que justice leur soit rendue au-delà d'un cercle restreint d'initiés.

      Brown Jenkin