Spiritual Front's - Black Hearts in Black Suits

SPIRITUAL FRONT'S
Black Hearts in Black Suits
Rustblade, 2013

 

 

"Bedtime / Badtime", split réalisé au côté de Naevus paru en 2005 et l'album "Armageddon Gigolo'" sorti l'année d'après, marquaient les premières collaborations entre Simone Salvatori et le compositeur Stefano Puri. Ce dernier brasse un spectre artistique qui s'étend de la musique classique contemporaine jusqu'aux rivages des musiques dites "sombres" en passant par la sphère du "sacré" et du "religieux".
Et c'est justement par un "Requiem Aeternam" entonné par le Black Hearts' Choir que s'ouvre l'album; la première blessure et les premières larmes, solennité douloureuse précédant un "Life's too long" poignant qui donne le ton à cette oeuvre à part où le chant et les paroles du leader de Spiritual Front se marient à l'écriture de Stefano Puri.
Entre mélancolie et profonde solitude, le coeur est un soleil crépusculaire qui s'effondre en une complainte fauve-sang; les cordes du Symposium Ensemble frottent leurs archets sur une âme écorchée vive, alors que les notes d'un piano nous rappellent sans cesse à cette souffrance, à ce vide qui se creuse sous les pas d'un homme perdu, seul, se consummant sur le bûcher de ses souvenirs.
La ligne discrète d'un harmonium, un peu comme une fumée lointaine sur un paysage d'hiver, enrichit ces pages acquises aux violons, alto, violoncelle et piano, et par dessus tout les vocaux de Simone qui nous prennent à la gorge, expressifs sans jamais trop en faire, n'en rajoutant jamais sur les chairs sensibles de l'émotion. Les neuf minutes de "I just can't have nothing" sont un exemple de cet éventail de sentiments que ce choeur dont je parlais plus haut vient çà et là nimber d'une aura saisissante, hantant l'écoute de ces «lieder» ancrés dans la vie, le sang et les larmes.
Sincère et authentique d'un bout à l'autre, "Black Hearts in Black Suits" s'achève par le "Each man kills the thing he loves" de Peer Raben (sur des paroles d'Oscar Wilde), ce morceau que l'on peut entendre dans Querelle de Rainer Werner Fassbinder et interprété par Jeanne Moreau.

       Gasp

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site