Skinny Puppy - Bites

SKINNY PUPPY
Bites
Netwerk, 1985

 

 

Si “ Assimilate ” nous laisse un instant penser que Skinny Puppy se tourne vers le dancefloor, “ Blood on the Wall ” nous ramène de force entre les murs matelassés de notre cellule. Les titres qui suivent ne font que serrer un peu plus la camisole de force qui nous retient prisonnier, même si “ The Choke ” nous jette un moment dans un champ de mines pour une danse macabre. Avec “ Bites ” les Canadiens enfoncent plus profondément dans notre cerveau les germes qui s’attaquent à nos neurones, nous invitant encore davantage au sein d’un enchevêtrement de couches électroniques dans lesquelles notre raison s’emmêle. Un album qui ne souffre d’aucune faiblesse (la contenance de la version CD qui est quasiment doublée par rapport au vinyle ne me fait pas mentir) pousse la musique industrielle vers les sommets et fait de Skinny Puppy une influence majeure de la scène électro à venir, dépassant même les frontières du genre, il suffit de souligner la dette de Trent Reznor et Nine Inch Nails pour s’en convaincre. Un opus qui contrairement à son prédécesseur n’a pas pris la moindre ride, un chef-d’œuvre qui ne cessera jamais de tourner dans les platines. Cœurs fragiles, âmes sensibles et autres naïfs s’abstenir !

       Brown Jenkin