Sael - Océan

SAEL
Océan
Pictonian Records, 2007

 

 

Océan de l'âme et vagues mortelles, ciel tourmenté se fondant aux formes déchaînées des masses liquides dévorantes, quatre morceaux entre orage et raz de marée sur ce mini-album à décimer tout un équipage... Le titre éponyme nous lance sur les eaux, les guitares serrent les courants en des tensions prenantes chargées d'électricité, puis l'explosion survient : rythmiques dévastatrices et chant à l'unisson de l'atmosphère déchirée et apocalyptique que le black metal de Sael parvient à installer. Un faux calme acoustique précède des vocaux clairs résonnant d'un écho pagan, enfin les vents de guerre reprennent leur cours pour le dernier segment de cet excellent titre d'ouverture qui va déployer pendant onze minutes ses étendues sauvages. Encore plus furieux hurlent les démons de "Ivresse de Lune", le chant en devient même parfois une odieuse plaie de sang noir acide (c'est Serge Usson, également membre d'Acarus Sarcopt et connu dans nos pages pour les autres projets que sont Storm of Capricorn et Neon Rain qui assure brillamment ces tessitures de l'extrême), véritable chaîne de tornades se coulant dans les riffs d'un instrumental de haute tenue, lequel draine ces énergies obscures dans l'oeil marmoréen de froides mélodies alliant force et colère sur ce trône d'étoiles aux portes du néant... "Un Cri dans l'Eternité" clame l'ultime chapitre au sommet de ce roc mordu par la hargne des tempêtes, mettant un terme à une poussée de fièvre d'une demi-heure révélant un groupe de notre vieille France dont on risque d'attendre beaucoup par la suite !

        Gasp

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site