Raison d'Etre - Requiem for Abandoned Souls

RAISON D’ÊTRE
Requiem for Abandoned Souls

Cold Meat Industry, 2003

 


Oui, c’est bien une œuvre religieuse que nous tenons là, écrite pour des cathédrales en ruine et des orgues muettes. L’art du requiem par Peter Andersson devient pour l’auditeur un intense moment de recueillement. De longues plages atmosphériques profondes et poignantes célèbrent l’intime symphonie dédiée à ces âmes abandonnées ; elles semblent d’ailleurs nous répondre depuis ces labyrinthes souterrains où des chœurs vastes et brumeux s’élèvent. Bruitages des cités désertes dont les squelettes métalliques, pris dans la marche du vent, s’érodent en frottements aigus. Le temps de la contemplation est enfin venu, ces cinq prières adressées à une humanité disparue rassemblent les qualités esthétiques et spirituelles de leurs lointains modèles ancestraux, avec un paysage plus abstrait pour le dernier titre. Les cloches retentissent pour des ombres, une voix caverneuse noue pour l’éternité ce lien entre le ciel et les catacombes, entre la lumière du soleil et le mur verdâtre et pourri où elle s’est posée. Une étrange sensation de bien-être finira peut-être par s’emparer de vous durant l’écoute ; cinquante minutes dans les glaces de Raison d’Être, un voyage de toute beauté sur un océan de poussière.

      Gasp