PUANTEUR DE CHARNIER / KLVER : Split

PUANTEUR DE CHARNIER / KLVER
Split
SkullLine Records, 2014

 

 

Voilà un split qui fleure bon l'underground, des sonorités et des ambiances qui ont pris forme dans les méandres de ces machines où des excroissances indus et electro pour Puanteur De Charnier et des climats étouffants pour le compte de KLVER répandent leurs miasmes et poisons le temps d'une dizaine de titres. Bâtissant leurs visions cauchemardesques depuis quelques années déjà, ces gars-là ont eu la bonne idée d'unir leurs forces sur un même support. Relents de soufre, de tombes retournées et d'armées en guerre ou sur le point de s'engager dans quelque conflit pour Puanteur De Charnier, la créature prend parfois des contours inattendus avec sa façon qu'elle a de nous injecter dans les veines son electro martiale jonchée de samples et de circonvolutions apocalyptiques sous tension ! S'agrippant parfois aux racines d'un vieux Laibach ("Oratores, Bellatores, Laboratores" par exemple), la sauce prend avec un goût prononcé de rouille, de sang et de poudre; une dynamique intéressante capable de nous capturer entre les murs d'une atmosphère lourde et de ne plus nous lâcher !
Du côté de KLVER (les quatre derniers titres + "UrVolk" avec PDC), ne vous croyez pas sorti d'affaire, bien au contraire ! Son dark ambient est pesant, carcéral et transpire l'angoisse sur chaque centimètre de ses parois métalliques. Une pulsation infernale, aveugle, qui ne demande qu'à vous faire basculer dans l'antre de la folie; une machinerie absurde et atroce copulant avec les reliefs d'une archéologie industrielle appartenant à vos plus mauvais rêves, c'est au détour d'un couloir abandonné le faciès de cette idole grimaçante qui orne la pochette de ce split limité à 88 exemplaires et qui n'attend plus que nos misérables tas de viande pour s'en payer une tranche avant que ce monde ne parte en fumée !

       Gasp