Pendulum - Les Fragments du Chaos

PENDULUM
Les Fragments du Chaos

Hass Weg Production, 2012

 


De noirceur, de vide et de malédiction, ainsi vont les huit compositions de cet album, telles huit marches conduisant à un autel de douleurs infinies...
Premier assaut de Pendulum, "Les Fragments du Chaos" délivre un Black Metal qui s'agrippe aux entrailles du néant à travers un style brut soulevant cendres et poussière d'ossements, avec parfois une petite touche façon Darvulia, en moins «true black ensorcelé».
D'approche rude et sans fioriture, ce sont d'abord les vocaux d'Errance (le maître à penser de Mind Asylum) qui déchirent ce vague horizon nécrosé en une explosion se modulant entre rage, dégoût et désespoir; un chant très convaincant, expressif, jusqu'aux hurlements qui deviennent en quelque sorte des "mots" qu'il nous appartient de déchiffrer, du fond des tripes et de l'âme (voir par exemple "Le Poison"). Si l'enveloppe, toute chair à vif, se veut rugueuse et violente, Pendulum sait aussi travailler ses atmosphères, redescendre en un degré mortifère plus lent et suintant les pestes de la chair et de l'esprit...
De "L'Acier" à la "Folie", "Les Fragments du Chaos" est une manifestation «d'art brut» n'aspirant qu'à corrompre toute lumière, la plus infime trace d'espérance, déflagration Black Metal de qualité à laquelle j'espère Pendulum donnera une suite !

       Gasp