Orakle - Tourments & Perdition

ORAKLE
Tourments & Perdition

Holy Records, 2008



En 2005, "Uni aux Cimes" avait mis la barre très haut, les années ont passé et Orakle n’a toujours pas quitté le sommet, « Tourments & perdition » confirme cette résistance absolue à toute trace de médiocrité et de faiblesse. « Tourments »… Une introduction instrumentale dresse l’aube d’une œuvre qui se joue à la façon d’un drame : lyrisme et portée émotionnelle dans l’étreinte d’une musique que soutient une inspiration nouant ses racines dans les profondeurs de l’âme. La force des textes (écrits en français) rencontre un art de la composition à l’aune de son envergure poétique ; une beauté déchirante explose en salves d’échos charismatiques sur chacune des notes de cette symphonie tragique, le black metal sophistiqué d’Orakle est une aventure intérieure où combat, souffrance, lucidité, désespoir et lumière peignent une véritable apocalypse de sentiments. Une noble alchimie nous tient en haleine, une harmonie de riffs s’applique en un sens mélodique grisant à ce canevas complexe orné de parties de claviers où quelquefois une rythmique rapide se trace en véhémence ; modulations intenses sublimées par la voix superbe d’Achernar, entre chant clair majestueux et vocaux « dark » s’appuyant sur ces architectures tourmentées où ne sont pas absentes des colorations heavy. Un opus finement ouvragé, subtil, à la fois riche et dénué d’excès de fioriture, une réussite totale qui ne demande qu’à partager l’éclat de son obscur soleil.

      Gasp