:Of The Wand & The Moon: - :Emptiness : Emptiness : Emptiness:

:OF THE WAND & THE MOON:
:Emptiness : Emptiness : Emptiness:

Euphonious Records, 2001

 



Une rune qui éclaire les ténèbres en se consumant, projetant des milliers d’ombres sur ces pierres dressées recouvertes de symboles. La dark folk du Danois Kim Larsen (ex-membre du groupe de gothic doom Saturnus) invite à l’introspection, le caractère intimiste de «:Emptiness : Emptiness : Emptiness:» appel au repli sur soi, à la méditation ainsi qu’à la contemplation d’une nature souveraine. Si cet opus ne révolutionne pas le genre, il offre néanmoins de bons moments en distillant les sombres accords d’une guitare acoustique, en enfantant ces mélodies nostalgiques qui savent émouvoir l’auditeur. Un titre comme «Algir Naudir Wunjo» tient davantage du rituel, avec sa boucle percussive qui semble drainer des courants d’énergie, ses murmures et cette nappe atmosphérique évoquant les prémices d’une symphonie à l’aube d’une forêt millénaire. D’obscures pensées hantent l’âme livrée à ces compositions qui naissent autour d’un feu, l’abandonnant à de froides rêveries, à la lune et aux flammes, à la douleur et à la force. Cet album se termine par un long morceau d’ambient hypnotique (« Reciful ») achevant de nous perdre à jamais dans les méandres glacés d’un vide terrifiant, une chute lente sans possibilité de retour.

      Gasp