Nebel - The Inhuman Condition

NEBEL
The Inhuman Condition

Cyanur Prod, 2013
[Téléchargement libre]

 


Souffrance, solitude, folie, quels sont vos noms ? Vous en avez de nombreux, incroyable multitude en fait, galerie de visages aux portes de la mort qui n'en finissent pas de capturer notre regard, le scrutant avec attention pour mieux le clouer aux portes de l'angoisse et de la peur.
Lionel F. n'a rien perdu de cet infini jeu d'expressions, il parvient à en injecter de nouvelles nuances dans chacune de ses réalisations et fouille toujours un peu plus loin les replis douloureux de l'âme humaine.
Développant son matériau à partir d'une dynamique visuelle en lien avec les soundtracks que l'on peut entendre aujourd'hui dans le cinéma fantastique et d'épouvante, Nebel en redistribue les lignes de force dans nos misérables cerveaux pour nous faire «créateurs», pour mieux nous projeter entre les étapes d'un scénario que l'on écrit au fil de l'écoute.
Outre les rejetons multiples de la terreur et la noueuse gamme chromatique d'un suspens de mieux en mieux maîtrisé, c'est un lent brouillard de tristesse qui s'abat sur nous quand les anges funèbres de "Slowly Disappearing" vont à la rencontre des mortels, page néoclassique qui serre notre coeur dans sa main glaciale.
De notre condition inhumaine ne restera peut-être que ces musiques ciselées aux lisières de la vie, dont les manifestations talentueuses nous invitent sans condition à appareiller vers un autre monde.

       Gasp