Morthond - This Crying Age

MORTHOND
This Crying Age
Cold Meat Industry, 1991

 


Fondé par Benny Nilsen en 1990, Morthond devint Morthound deux ans plus tard, lequel disparu en 1996, le musicien ayant jeté les amarres d’un nouveau projet baptisé Hazard. « This Crying Age » est une expérience auditive qui vous détache progressivement du réel, un allé simple vers les œuvres de la nuit à l’heure où les ombres s’emparent des spectres de l’imagination. Quatre longues compositions dressent les tableaux d’un film où au-delà de ces pans de ténèbres des bribes d’évènements horribles viennent jusqu’à nous : cris, souffrance, terreur, on peut bien sûr imaginer toutes sortes de choses, c’est le but de ce dark ambient qui noue une trame angoissante et captivante, tout en restant assez minimaliste. Nous sommes accueillis par le « tic-tac » d’un pendule qui pendant six bonnes minutes va marquer la cadence oppressante de cette entrée en matière où le sentiment d’inquiétude ira crescendo. Le danger est là, tout proche, dissimulé entre les replis moites de ces bruits indéfinissables. Les sons émis par une flûte pernicieuse et ensorcelante s’élèvent étrangement dans l’air, à l’image d’une brume singulière au-dessus d’un marécage où stagnent de maléfiques pensées. On a presque l’impression de flotter dans ce cauchemar si remarquablement mis en scène par maître Nilsen. Le parcours s’achève entre les masses grondantes de « Glaciers of Scandinavia », le ton menaçant est plus que jamais palpable, on a cependant aucune envie de quitter ce fragment de banquise qui erre dans quelque espace infini, entamant ainsi un voyage éternel.

      Gasp