Melek-Tha - Astrum Argentinum

Melek tha astrum argentinumMELEK-THA
Astrum Argentinum
Adipocere Records, 1996

 

 

Fondé durant l’été 1994 par Lord Evil, Melek-Tha est l’une des nombreuses incarnations de la Bête ici-bas, une gueule protéiforme abondamment nourrie de visions cauchemardesques par ce musicien-alchimiste diabolique. Notre homme entame donc son importante discographie avec « Astrum Argentinum », une réalisation qui nous ouvre les portes d’un univers de malédictions, de souffrances, de perversions et d’anéantissement. Greffant dans les soubassements étouffants de son dark-indus rituel de généreuses poignées de samples purulents, notre sinistre prêtre parvient à construire des atmosphères prenantes, où les pires dangers semblent épier l’auditeur chétif qui a le malheur de traîner parmi ces décombres saturés de gaz toxiques. Soundtrack nocif et apocalyptique que traversent hurlements, explosions, chœurs, grognements et tout un tas d’autres bruits indéfinissables, cet album pourra vous donner quelques sueurs froides (pour peu que vous sachiez vous immerger comme il faut dans l’ambiance  !) avec ses progressions sournoises et menaçantes. Promesses de ténèbres aux mille poisons, les neuf longues compositions de cette anti-bible sonore n’ont pas fini de torturer votre âme, de l’entraîner en des régions où tout n’est que poussière, sang noir et mort lente sous l’œil sans vie de l’Astre d'Argent.

      Gasp