Marquis De Sade - Dantzig Twist

MARQUIS DE SADE
Dantzig Twist
Pathé, 1979

 

 

Alors que l’Angleterre voit naître le génie d’un Ian Curtis avec la sortie de “ Unknown Pleasures ”, la même année 1979, à Rennes en Bretagne, éclosent les premières fleurs du mal de Marquis De Sade et le génie d’un poète sans équivalent dans l’univers rock de l’Hexagone, Philippe Pascal. Quand paraît ce “ Dantzig Twist ” la France rock n’a absolument rien d’original à proposer, un désert musical, une fois de plus elle est à la remorque du Royaume-Uni (la tendance s’est depuis inversée, la perfide Albion étant aujourd’hui terre inculte, et la France des années 90 se débarrassera de ses complexes). Marquis de Sade s’imposera donc comme une évidence, un jalon indispensable, véritable manifeste pour la scène “ cold ” française.
Une rythmique épileptique, un saxophone soumis à la torture, un piano qui pleure comme une réponse aux incantations d’un Philippe Pascal “ habité ”. La violence toute en distinction d’une musique définitivement urbaine. Cette dernière devient le véhicule de la littérature, de la peinture, de la danse et explose hors de ses frontières nationales, l’Europe se fait et se vit aussi dans le rock.
Loin de perdre de sa pertinence, de son lyrisme et de sa force émotionnelle brute,“ Dantzig Twist ” reste à l’aube de ce XXIè siècle une référence. L’on ressent toujours les mêmes frissons à l’écoute de cet album incontournable, en cela aussi c’est une performance.

       Brown Jenkin