Marduk - Heaven Shall Burn… When we are Gathered

MARDUK
Heaven Shall Burn… When we are Gathered
Osmose Productions, 1996

 

 

Si Morgan S. Hakansson était né quelques siècles plus tôt, il aurait sans doute été le chef d’une furieuse tribu barbare. Avec Marduk, il remplit d’une certaine manière cette fonction en immergeant l’auditeur au cœur de sa musique, laquelle résonne de tous les conflits passés et à venir. Le guitariste compositeur et sa horde (que Legion a maintenant intégrée) mènent une véritable guerre à travers leur black metal qui a l’aspect d’une énorme gueule de canon vomissant tous les sévices de l’Enfer ; quant à cet album, il n’en détient pas les moindres munitions. Huit titres parfaitement maîtrisés tournant les pages d’un ouvrage maudit, écrit avec du sang et de la cendre, biographie d’une violence radicale éructant l’intensité ultime sur « Darkness it shall be », « Infernal Eternal » ou « Glorification of the Black God » et son intro menaçante, en fait les premières notes d’ « Une nuit sur le Mont Chauve » de Moussorgski. Avec ses morceaux scandant les versets de la terreur et de l’annihilation, je veux bien croire que la galette sauvage que j’écoute en pondant cette chronique enflammera les cieux, tout en procurant l’ivresse aux plus brutaux d’entre vous.
Death to Peace…

       Gasp