Leiden - L’Aube Spirituelle

LEIDEN
L’Aube Spirituelle
Autoproduction / Adipocere, 2001

 

 

Formé en mai 2000, Leiden ne passa pas inaperçu quand il édita ce premier album rempli de très bonnes choses. Un gothic dark metal atmosphérique taraudé par des mélodies qui nous envahissent l’esprit, des tissus d’ambiance variées, une humeur sombre, torturée et poétique qui nous conduit à abandonner notre âme en ces lieux de tourments. Les vocaux jouent ici un rôle très important et s’articulent sur des rudesses death / dark rejointes par la tessiture sensuelle et captivante d’un chant féminin impeccable ; une alchimie dont l’équilibre nous mène entre douceur et violence, entre rage et mélancolie et finit par nous perdre. La symbiose guitares / claviers répond aux mêmes critères de qualité, les textures diverses (évocations « symphoniques » ou sonorités plus froides de l’électronique) peignent des tableaux où tous ces éléments écrivent à leur façon le combat des ténèbres et de la lumière. Leiden sait remuer les émotions, il n’y a aucun doute sur la question, notre psyché est bousculée par ces climats où, sur certains titres, le « parlé » côtoie le « chanté » ; en revanche sur « Folterkammer », l’apparition d’un phrasé hip-hop mal adapté au contexte du morceau, court-circuite celui-ci, mais c’est bien là l’unique fausse note d’une « Aube Spirituelle » en tout point superbe. Notons que l’opus s’achève par quatre remixes orientés electro, techno et indus qui, sans être mauvais, n’apportent pas grand-chose à l’objet.

       Gasp