Laibach - Macbeth

LAIBACH
Macbeth
Mute Records, 1989

 

 

 

Que les choses soient claires : Laibach n’est pas un groupe fasciste, contrairement à ce que certains “ bien pensants ” aimeraient faire croire. Le groupe est membre du Neue Slowenische Kunst (Nouvel Art Slovène), un collectif d’artistes qui pour dénoncer les totalitarismes pousse à son paroxysme les valeurs que ceux-ci véhiculent. Cette remarque clôt le sujet.
Sorti en 1988 “ Macbeth ” fut créé pour un spectacle théâtral du N.S.K. Musique martiale sombre et froide, des percussions qui vous écrasent la tête, vous broient les neurones, une musique électronique annonçant l’apocalypse, des voix emplies de rage, vindicatives… Quand enfin arrivent des plages plus calmes, les ténèbres s’abaissent lentement, nous laissant sans espoir, même les morceaux les plus mélodieux prêchent l’excès, la destruction… “ Macbeth ” est aussi dévastateur qu’une explosion nucléaire… Un plongeon dans les abîmes du désespoir. Les nerfs mis à vif en trente-deux minutes… Il faut un certain temps pour en sortir, et encore plus de temps pour se persuader que dehors la pluie qui tombe, n’est pas une pluie de bombes... “ Macbeth ”, ou la symphonie pour la fin d’un monde.

       Brown Jenkin