Killing Joke - Killing Joke

Killing joke sameKILLING JOKE
Killing Joke
Zuma Recordings, 2003

 

 

Ahurissant ! Ce déferlement de rage dévastatrice vient rappeler Killing Joke à notre bon souvenir… Quoique le but visé serait plutôt de nous précipiter dans un cauchemar… Cauchemar qui aurait le visage de notre monde... En mettant une bonne dose de punk digne des débuts dans leur musique, "Killing Joke" (1980), Jazz Coleman et sa troupe se montrent plus convaincants que jamais. En y ajoutant un zeste de ce qui fit le succès de "Night time" (1985), ils nous proposent sans aucun doute un album à la hauteur de l’un des incontournables chefs-d'œuvre du métal-indus, l’une des pièces maîtresses de leur discographie, "Pandemonium" (1994). Mais loin de ressasser bêtement le passé en mariant ces trois époques, s'en contenter, et sombrer ainsi dans la répétition de ce qui a déjà été fait et bien fait, Killing Joke va de l'avant, explore le futur, et impose un opus parfaitement en phase avec notre époque. On se vautre dans ces guitares lourdes qui apportent le saccage, dans ces rythmiques impeccables, parfois punk, parfois tribales. Et bien sûr on se délecte du chant de Jazz ; qu'il nous caresse dans le sens du poil ou se décide à nous agresser, il est de toute façon persuasif et se montre grand maître es torture quand il s'agit de nous mettre les nerfs à vif. Indispensable si vous aimez l'authenticité et les émotions fortes.

     Brown Jenkin