K.I.F.O.T.H. - Spectaclebreakers

Kifoth spectaclebreakersK.I.F.O.T.H.
Spectaclebreakers
Out Of Line, 1999

 

 

Premier album de Kneel In Front Of The Executioner, formation connue sous le nom de K.I.F.O.T.H., « Spectaclebreakers » est ce qu’on appelle dans le jargon des expressions banales une bonne surprise. Projet originaire de Slovaquie né en 1993, l’acronyme aux allures de terme ésotérique est l’enfant torturé de K-Head et Mir Colon. Les deux musiciens ont façonné des compositions où règne un climat tendu, lequel s’exprime à travers une electro dark qui sans jouer sur les grosses saturations n’en délivre pas moins des atmosphères efficaces. Ici, la violence est rampante, sournoise, elle s’écoule dans les veines d’une entité bio mécanique et semble guetter tranquillement ses proies. Pas de débauche rythmique, pas franchement non plus de cri de ralliement en direction du dancefloor, ou alors pour une danse aux gestes brisés et menaçants. Des mélodies assez accrocheuses émergent de ces froides architectures ornées de sonorités industrielles dont les tempos entêtants nous tournent lentement autour  ; cet opus est un objet bien foutu présentant un habile agencement de ses textures sombres. Entre le fantastique et la science-fiction, nous sommes plongés dans le contexte d’un film où s’étend un suspense prenant. De très bons moments donc (« Agonyxin » par exemple et ses notes de piano) où une voix écorchée nous rappelle que ce monde-là va bientôt s’effondrer… Les dessins formés par ces constructions synthétiques ont en tout cas tout ce qu’il faut pour nous refroidir les sangs !

      Gasp