Interview Irezumi (année 2008)

Voici un opus que tout amateur d'atmosphères sombres et transcendantes se doit de posséder : "Endurance". Premier album d'Irezumi signé sur Snowblood, label fondé par Asmorod, il propose dix compositions de toute beauté invitant à un véritable voyage au-delà du corps et de l'esprit, fantastique tremplin dont à bien voulu nous parler Manuel, son initiateur…

Bonjour Manuel, quel est ton background musical, quelles sont les motivations qui t'ont conduit vers la dimension d'Irezumi  ?
Mon background musical est étroitement lié à la musique électronique, essentiellement de la techno de Detroit ainsi que tout l'environnement informatique qui m'a immergé (musique de demomakers, jeux vidéo, etc...). Au fur et à mesure de mes découvertes, j'ai surtout été fasciné par les bandes originales de films et leur impact émotionnel sur l'auditeur. C'est ce qui m'a amené à créer Irezumi.

Le nom de ton projet fait référence à une manière d'exercer l'art du tatouage au Japon, faut-il voir un lien entre ta musique et cette discipline ?
C'est avant tout le processus créatif, ainsi que le ressenti, qui servent de lien entre ma musique et cet art.

"Endurance" s'inspire d'une expédition britannique en Antarctique qui fit naufrage et dont les hommes, pendant de longs mois, durent lutter pour survivre dans des conditions extrêmes… Est-ce la portée spirituelle et symbolique de cette aventure hors norme que tu as voulu principalement retranscrire dans ta musique ? Le dépassement de soi vers une forme de transcendance ?
J'ai plutôt voulu mettre en avant le côté humain de cette expédition dans une sorte de bande originale imaginaire pour y exprimer les différents sentiments de peur, de doute, de tristesse...

La place de l'homme dans la nature, est-ce aussi une interprétation possible de ton opus ?
Possible, l'homme a toujours voulu défier les contraintes naturelles en voulant imposer son mode de vie sans se soucier de son écosystème. Or, la nature a prouvé maintes fois qu'elle pouvait surpasser l'homme.

Les dix chapitres d'"Endurance" ne portent pas de titre, est-ce une façon de dire à l'auditeur : poses tes propres mots et imagines ce que tu veux ?
Exact, on a décidé (avec Asmorod et Hana) que le cd ne comporterait pas de titre pour que l'auditeur soit plus immergé par les images du cd que par des titres, pour qu'il se laisse emporter par son imagination.

Comment as-tu élaboré l'album ? Le processus de composition a-t-il été ardu et généreux en difficultés de toute sorte ?
J'ai mis un an à créer cet album. J'ai dû déplacer mon studio maintes fois, pour créer partout où j'allais à cette période. Comme j'ai eu quelques soucis personnels, l'album m'a servi "d'échappatoire" en composant intensivement dessus. J'y ai mis tout ce que j'avais émotionnellement, aussi bon comme mauvais.

Tu es la première signature de Snowblood, le label fondé par Asmorod ; comment vos routes se sont-elles croisées ? Connaissais-tu sa musique depuis longtemps ?
J'ai connu Asmorod juste avant qu'il commence la production de son album "Hysope". Nous avons été longtemps en contact via des mails, conversations téléphoniques, etc.... Il m'a trouvé sur Internet en écoutant des titres que je proposais en téléchargement. Il a vraiment cru en moi (d'ailleurs je me demande encore comment il a pu croire en moi alors qu'il me qualifiait de "mac do de l'electro" à ce moment-là :).
Notre rencontre a surtout été le fruit du hasard car je ne connaissais pas du tout le dark ambient avant lui. C'est par la suite que j'ai acheté son disque "Call to the Deep" sous son pseudonyme Kurotokage puis ensuite son album "Hysope". J'attends la réédition d'un de ses précédents albums, "A Faint Light Below", pour continuer de découvrir ses oeuvres. Mais nous sommes impatients de nous retrouver sur la tournée et continuer l'aventure Snowblood ensemble.

Peux-tu justement nous toucher quelques mots sur la tournée européenne qui réunira Asmorod et Irezumi ?
Nous nous produirons à Edimbourgh le 4/07/08. Des dates sont encore à confirmer. Ce sera le premier live d'Irezumi et un live rempli de nouveautés pour Asmorod. Nous donnerons plus d'informations sur la tournée sur le site Internet du label et sur le Myspace.

Quels sont les groupes, les artistes que tu apprécies et qui ont pu t'influencer en matière de musique ambiente et atmosphérique ?
Akira Yamaoka, Jochem Paap, Steve Roach, Aphex Twin, Kenji Kawai, Kraftwerk, Ryuchi Sakamoto, Henrik B (pour l'album "Kryoniks"), Carl Craig, Keith Jarrett, Juan Atkins, et plein d'autres....

Travailles-tu sur d'autres projets musicaux ? Pratiques-tu d'autres formes d'art, tels que le dessin ou la photographie par exemple ?
Concernant mes projets musicaux, je continue à développer mon projet plus dancefloor Manuel-M. J'ai d'ailleurs de plus en plus de demandes d'Ep, de remixes… et ça me demande beaucoup de temps. Je pense que je vais continuer à apprendre davantage sur la musique avant tout. Peut-être que par la suite je me mettrai dans un autre art, tout dépend du temps que je dispose et de mon envie.

Outre la tournée prévue, comment s'annoncent les mois à venir pour Irezumi ? Le successeur d'"Endurance" est peut-être déjà en préparation ?
Pour la suite d'Irezumi, je ferai partie de la première compilation du label Snowblood avec un morceau qui sera différent de l'ambiance d'"Endurance". Quelques nouveaux morceaux sont en cours de production mais comme le processus créatif pour Irezumi est assez lourd moralement, je préfère terminer tout ce que j'ai en cours concernant mon autre projet Manuel-M.

Les Sentinelles te remercient pour cette interview et te laissent le soin d'y apporter la note finale…
Merci aux Sentinelles pour cette interview, merci à toute la team Snowblood ainsi qu'à tous nos fans qui nous font confiance et nous suivent...

 

                                Gasp (juin 2008)