Interview Inhepsie (année 2007)

Après un premier album prometteur en 2003 ("Oracle"), Inhepsie nous revient avec "Orbe", une réalisation brillante à travers laquelle Cathy Bontant et Jean Suire donnent toute la mesure de leur talent ; ils nous font pénétrer par leur métal atmosphérique aux teintes gothiques, un imaginaire riche et sensible où se bousculent les émotions. Drapé de l'aura magique du chant superbe de Cathy, "Orbe" est une pierre précieuse dont il vous faut vous parer sans tarder.
Vous pourrez également découvrir Inhepsie sur scène pas plus tard que le samedi 29 décembre 2007 à Paris aux Caves St Sabin à l'occasion d'une soirée "goth, dark folk, ambient".


Bien que votre site web et votre page Myspace soient plutôt bien fournis en informations concernant Inhepsie, pouvez-vous pour nos lecteurs vous présenter et nous conter votre parcours musical jusqu'à cet
"Orbe" magnifique ?
Nous avons créé Inhepsie en 2001 à Taverny dans le Val-D'Oise (95), nous avons diverses influences car nous écoutons tous styles de musique.
Anciennes expériences :
- Cathy = Ad Vitam Aeternam (métal goth) - 1999
- Jean = Exhauster (thrash) - 1989 / Maléficentia (black-sympho) - 1997 / Ad Vitam Aeternam (métal goth) - 1999
Nos morceaux sonnent métal atmosphérique avec des tempos plutôt lents en général et les textes sont principalement écrits en français. En 2003 nous avons sorti notre premier album
"Oracle" chez Heavenly Art Records (Sacral prod), il a été bien critiqué dans la presse en général et sur les webzines. En 2005 "Orbe" était déjà enregistré mais suite à une succession de problèmes informatiques, nous l'avons entièrement perdu et réenregistré puis mixé en 2006.
Nous sortons enfin notre deuxième album
"Orbe" en 2007 mais il sera dispo officiellement dans tous les magasins (Fnac,Virgin etc…) début janvier 2008, distribué nationalement par Muséa Records. On le trouve pour le moment chez Holy Records, Brennus Music et la boutique DarkLand Paris. Nous travaillons actuellement sur neuf nouvelles compos, le prochain album s'appellera "Obédience"

Vous faisiez, et faites encore partie de la formation gothic metal Ad Vitam Aeternam, qu'est-ce qui a motivé la création de ce projet parallèle qu'est Inhepsie?
Nous avons créé Ad Vitam Aeternam en 1999 et à l'époque nous avions du mal à stabiliser le line-up, alors comme nous avions envie de composer, nous avons décidé de créer un projet où nous assumerions tout nous-mêmes sans les contraintes d'un groupe, de là est né Inhepsie et notre souhait d'écrire des morceaux conceptuels.

Ce qui frappe à l'écoute de ce nouvel opus c'est le bon en avant d'Inhepsie depuis "Oracle", on perçoit une bien plus grande maturité, un plus grand professionnalisme, avez-vous conscience de ce phénomène, qu'est-ce qui l'explique ?
Notre premier album à été créé vraiment pour se faire plaisir sans s'attendre à être signé. Nous l'avons enregistré à la maison en débutant dans l'informatique et vraiment nos prises de son n'étaient pas top (on entend même nos enfants dans le mix, en fait nous n'avions pas utilisé de casque pour l'enregistrement). Bref, avec le temps et les erreurs nous nous sommes améliorés et avons investi dans du matériel adéquat. Ceci explique la différence flagrante entre ces deux albums. A noter que Cathy jusqu'à
"Oracle" ne chantait jamais, elle ne s'y est mise qu'au moment d'enregistrer (donc deux fois) car nous ne faisions pas de répètes à l'époque.

Pouvez-vous nous présenter "Orbe", nous dire ce qu'il renferme et ce que vous avez voulu nous transmettre à travers lui ?
"Orbe" traite des sept facultés humaines (volonté, imagination, activité, raison, affectivité, sociabilité et jugement). Elles se sont restreintes avec notre esprit, jusqu'à s'altérer, bien souvent limitées à satisfaire les profits d'un individualisme grandissant.
Il représente l'association symbolique des sept facultés aux planètes du système solaire et au sens figuré, l'espace que parcourt l'homme dans sa révolution autour du pouvoir et de l'argent. A travers lui nous ne souhaitons transmettre aucune idéologie mais nous espérons juste partager un point de vue littéraire, musical et émotionnel.

Comment se répartissent les tâches au sein d'Inhepsie concernant les textes et la musique ? Comment se déroule le processus de création ?
Nous sommes plutôt spontanés et instinctifs. En général, un de nous deux démarre sur une base instrumentale, l'autre vient se greffer et/ou faire la suite. Pendant que Cathy écrit le texte, je crée un clic sur informatique et je prépare un semblant de structure, dans la foulée nous enregistrons nos instruments et plaçons les voix, c'est ce qui sera l'idée de base. Ensuite, on ne revient sur les morceaux que pour l'enregistrement final et les arrangements. Dans notre conception musicale nous sommes très complémentaires.

Chanter en français ne doit pas être chose évidente, l'anglais se prêtant plus facilement à l'univers rock ; la performance est pour Inhepsie d'autant plus grande que le chant de Cathy, le rythme de sa diction et la poésie des textes sont en parfaite osmose avec la musique, ceci enrichissant davantage encore cet opus, pouvez-vous nous parler de ce choix des textes dans la langue de Molière ?
Pour être honnête, comme on l'a décrit plus haut, nous voulions tout faire nous-mêmes, donc ne pas faire traduire les textes, afin de dépendre du moins de personnes possible. Nous savons parfaitement que le français sonne moins bien que l'anglais et c'est pourquoi pour combler ce "handicap", nous l'employons d'une manière poétique. Il faut dire que le français à un vocabulaire beaucoup plus riche et nuancé que l'anglais.

Tout est particulièrement soigné sur "Orbe": musique, chant, textes, le tout enfermé dans un superbe digipack, qui est responsable de l'artwork ? Que cherchez-vous à nous dire à travers lui ?
C'est Cathy qui crée tous les visuels (CD, site, etc...). On s'est particulièrement appliqué pour qu'il y ait une cohérence, un tout qui corresponde au concept. La poupée démantibulée en premier plan représente l'homme et ses facultés "défaites", la bulle dans laquelle elle est représente l'état embryonnaire de l'homme face au monde. Le tout superposé d'une symbolique astrale pour rappeler la définition initiale qu'est l'orbe.

On l'a vu à travers ces questions, les divers aspects artistiques d'"Orbe" subissent tous un traitement soigné, mais quelles sont vos influences, que ce soit sur un plan musical, littéraire ou autre, dans quelles dimensions se dissimule votre imaginaire ?
Nous écoutons vraiment beaucoup de styles différents mais on ne doit pas s'inspirer de tout, on ne s'en rend pas compte. Voici quelques groupes que nous apprécions particulièrement : Bathory, Summoning, Betray My Secret, Paradise Lost, Depressive Age, Coroner, Dreadfull Shadows, Sisters Of Mercy, Metallica, Iron-Maiden, Enya, Les Béru, Tiamat, etc.
Sur le plan littéraire, nos influences se réfèrent aux ouvrages fantastiques, ésotériques et recueils poétiques, mais faute de temps nous avons un peu décroché… Pour Cathy
"Le Petit Prince" est une bible qu'il faudrait adresser aux adultes plus qu'aux enfants !
Quant à notre imaginaire, il se dissimule dans un idéal utopique propice à l'inspiration.

Pour en revenir à Ad Vitam Aeternam, depuis "Abstract senses" paru en 2004, où en êtes-vous avec ce projet ?
Nous avons pas mal traîné aussi avec Ad Vitam Aeternam mais ça devrait aller mieux, nous travaillons sur le deuxième album (9 titres) que l'on doit enregistrer, si tout va bien, en janvier 2008.
Cathy a quitté le groupe cette année, mais elle a enregistré ces synthés et nous les "samplons" pour les concerts.

Bien qu'Inhepsie soit un duo, l'appel de la scène nécessite des renforts, avez-vous trouvé votre bonheur et doit-on s'attendre à vous voir sur scène régulièrement ?
Nous avons recruté des musiciens de session pour les concerts et nous samplons les synthés, cœurs et seconde voix.
Nous travaillons actuellement avec une formation acoustique : chant, guitare folk, guitare classique, basse, alto (violon) et percussions pour donner une autre dimension à nos morceaux et accéder à tous styles de salles. Nous espérons faire plus de concerts cette année.

Les Sentinelles vous remercient de leur avoir accordé cet entretien et vous invitent à y porter la conclusion sous la forme qui vous plaira…
C'est nous qui vous remercions beaucoup de l'intérêt que vous portez à la scène métal en général et du travail que vous effectuez pour la promouvoir. Nous espérons qu'à travers ces quelques lignes, les lecteurs qui ne connaissent pas Inhepsie auront envie de découvrir notre projet.
A bientôt…


                                Brown Jenkin (novembre 2007)