Interview Helel (année 2009)

Avec un premier essai apocalyptique et maîtrisé qui a pour titre "A Sigil Burnt Deep Into The Flesh", Helel exprime ses convictions métaphysiques et son appréhension du Divin; au-delà de l'offrande musicale et du black metal industriel ciselé par cette entité, c'est l'écho d'un message spirituel qui doit être compris, étape préalable essentielle vers la Connaisance...

 

Pour Helel (qui est la traduction de Lucifer en hébreux), portons-nous tous justement cette part de Lumière et de Vérité ? Est-ce un Trésor qui peut rester ignoré une vie entière ?
Chaque Etre, chaque Ame, détient en soi une part de Divin, c’est une chose indéniable car “Tout n’est qu’Un”.
Chaque être a sa propre sensibilité au Divin. Certains vivent une vie entière sans jamais l’embrasser, jamais le découvrir, d’autres y viennent par hasard, l’effleurent sans suite. Ce sont ces derniers qui sont principalement concernés par notre Message Divin, car nous les incitons à amorcer et continuer l’éveil spirituel, à toucher la Lumière, la Vérité, le Principe Suprême.

"Tout n'est qu'Un" : tout participe-t-il donc d'une même nature ? Comment appréhender cela sous un angle purement métaphysique ?
Je vais prendre ta question au pied de la lettre et répondre en termes métaphysiques:
Nous avons affaire ici à un Monisme Idéaliste, en opposition avec le Dualisme qui concèderait que l’Univers est bi-polaire, avec l’Ordre et le Chaos, qui lutteraient indéfiniment pour faire pencher la balance Cosmique d’un côté ou d’un autre.
Ce qui n’est pas faux en soi, voire correct.

Mais ici, la question n’est pas de savoir si le Divin est répresénté/incarné par l’Ordre ou le Chaos (comme on peut le retrouver dans l’Anti Cosmicisme répandu dans une partie du Black Metal), mais de savoir que le Divin est Tout. L’Ordre et le Chaos ne sont que des instruments du Divin, qui servent à réguler et rythmer les cycles cosmiques. C’est bien pour cela que l’on peut parler ici de Monisme Idéaliste car le Divin se situe encore une fois à une échelle supérieure, c’est un principe Apolaire, un Tout. Le Divin est Tout. Le Bien, le Mal, le Temps, les molécules, les pensées, les êtres, les faits, les phénomènes.

Une Révélation, cela doit-il être une expérience violente, qui peut bousculer jusqu'à faire perdre ce point d'équilibre nécessaire à qui veut en exploiter et dominer les effets ?
On n’exploite pas le Divin, et on le domine encore moins. On l’embrasse, ou du moins on accepte sa véritable nature et le fait que l’on ne fasse qu’un. Le Monde est constitué de caractéristiques spécifiques et individuelles, qui forment un Tout, avec une seule source, une origine: le Divin.
Elle peut tout aussi bien être violente que tolérable, que ce soit pour l’âme, le physique.

Tout dépend de la méthode d’éveil, des circonstances. A ce stade, il est anecdotique de vouloir s’arrêter et comprendre le “comment” de la démarche. Ce n’est qu’un détail, le seul souci est d’atteindre le Divin.

Peut-on comparer les quatre compositions de "A Sigil Burnt Deep Into The Flesh" à des prières incandescentes, des hymnes à la fois mystiques, guerriers et destructeurs ?
Pas des prières mais des témoignages, du moins des rapports de démarches, qui nous sont propres ou non. Il n’y a rien de destructeur dans l’absolu. La seule destruction que l’on puisse constater dans “A Sigil”, c’est l’abandon de l’aspect physique de l’être, afin de mieux s’élever et embrasser le divin. C’est grossièrement une destruction, pour bâtir quelque chose de plus grand, d’absolu.
On peut aussi constater la destruction de l’Univers, du moins la fin d’un Cycle Cosmique avec l’Age de Fer, mais encore une fois, il s’agit ici d’un schéma admettant la destruction, voire l’auto destruction, pour bâtir quelque chose de nouveau. Les Cycles cosmiques sont éternels. Après chaque Age de Fer, on repart sur l’Age d’Or.

Si la lumière apporte la Vérité et la Connaissance, elle peut aussi aveugler et brûler : tout le monde je pense n'est pas prêt à la recevoir...
La Lumière n’apporte pas la Vérité et la Connaissance. Ton équation est fausse.
La Connaissance, ou du moins l’éveil qui y est lié nous rapproche de la Vérité, qui est synonyme de Lumière. Et qu’est-ce la Vérité? C’est le Divin, le Principe Suprême, la Cause des Causes.
Et effectivement, tous les êtres ne sont pas prêts à cela.
Auquel cas, ils préfèrent croupir dans leur paradigme matériel et matérialiste.
Je pense que la situation est assez éloquente à l’heure actuelle, il n’y a qu’à contempler nos contemporains du monde Occidental. Tout cet amas de Divin gaspillé, se complaisant dans des plaisirs futiles du matérialisme.

Ces êtres ont l’esprit embrumé par des pensées basses, égoïstes, bassement hédonistes, car ces derniers ont refusé (ou ne sont pas prêts) à toucher le Divin, et préfèrent donc mieux faire passer la pilule qu’est leur maigre existence à l’aide d’artifices douteux que sont le consumérisme, les faits de société bidons, l’égoïsme, la pseudo magnificence sur la place publique, les philosophies du dimanche (alors que trois quarts d’entre eux sont à peine fichus d’écrire leur nom sans fautes, et ouvrent en moyenne un livre par an, en général un best seller miteux, qui au final colle bien à leur maigre part de Divin assumée).

Si "A Sigil Burnt Deep Into The Flesh" avait été "programmé" pour provoquer des réactions émotionnelles bien précises chez l'auditeur, qu'est-ce que cela aurait pu donner ?
“A Sigil” n’a pas été programmé car il s’agit là d’une manifestation spontanée d’un Altruisme.
Ceci dit le but est justement d’amener les êtres à assumer et embrasser la part de Divin qu’ils ont en Soi, à s’élever, à approfondir leur éveil spirituel.

Le black metal industriel de Helel nous ligote face à un océan déchaîné, comment vos constructions apocalyptiques ont-elles été mises en place ? Etiez-vous parti au départ pour accoucher d'une créature aussi violente ?
Rien n’a été planifié. Strictement rien. La musique que l’on peut écouter sur “A Sigil” est née spontanément, en quelques jours de composition en improvisation et d’enregistrement effectifs.
Le résultat n’est que l’image de la ferveur, de la force qui accompagnent notre Altruisme et notre Message Divin.

Le français et l'anglais se partagent les textes, on peut lire aussi quelques mots en latin, cet usage de différentes langues a-t-il un but précis ?
Il n’y a pas de but précis, juste que certaines locutions et idées spirituelles passent mieux dans telle ou telle langue. L’anglais sert à déclamer certains adages, à aller droit au but. Le français quant à lui a une musicalité, un rythme, il a quelque chose d’hypnotisant, tout en étant brut. C’est la main de fer dans un gant de soie. Quant au latin, il a le pouvoir de synthétiser beaucoup d’idées spirituelles et métaphysiques en quelques mots, là où il faudrait des paragraphes entiers pour l’anglais ou le français. Le latin, en plus de son côté solennel, incantatoire, il a un aspect d’inéluctabilité.

Le contact avec Debemur Morti s'est-il fait rapidement ? Ce label répond-t-il à vos attentes ?
Je ne m’en souviens pas, cela s’est fait, c’est tout.
En savoir davantage serait futile et totalement dispensable.

Sinon oui, tout se passe bien. Les attentes sont comblées des deux côtés.

L'anonymat étant actuellement de mise, je suppose que Helel sur les planches n'est pour le moment pas d'actualité... Helel sur scène, ça pourrait faire pourtant de méchants dégâts...
Effectivement, HELEL sur scène, ce n’est absolument pas d’actualité.
Après, il faut savoir que l’entité HELEL peut se manifester de différentes manières. Musique, Projections Visuelles, Projections Sonores, Arts Graphiques et Photos, Textes et Essais...
Il n’a jamais été question, à aucun moment, qu’HELEL soit juste “un groupe de metal”.
D’ailleurs il n’y a pas de Line-Up. Juste des Atomes Divins égarés qui se manifestent au travers de cette entité. Rien de fixe, les choses évoluent perpétuellement avec le temps.

Quels sont vos projets pour les temps à venir ? Un album est peut-être actuellement en préparation ?
Actuellement, un site Internet est en projet, qui se rapprochera davantage d’un portail que d’une simple page de groupe. Ce site aura pour vocation d’informer et de recenser toutes les émanations d’HELEL. Sinon pour ce qui concerne l’aspect musical, les nouvelles choses seront annoncées par le biais du label, Debemur Morti, en temps et en heure.
La seule chose sur laquelle je peux avancer avec certitude des informations, c’est que l’entité HELEL participe à la réédition de l’album “Ultraviolence über Alles” de The CNK, en reprenant un morceau, nommé “Apology”, et que la version vinyle de “A Sigil” verra le jour durant le second semestre 2009, probablement. Pour le reste, seule la patience est de mise, le temps nous en dira plus, étant donné qu’HELEL se manifeste que de manière spontanée, il est impossible de prévoir un quelconque planning ou je ne sais quoi, cela fausserait totalement la démarche. HELEL s’exprimera lorsque l’envie s’en fera sentir, lorsque la Lumière sera présente à nouveau, à un tel point qu’il sera nécessaire de l’extérioriser.

Cette interview arrive à son terme, merci d'avoir bien voulu répondre à ces quelques questions; le mot de la fin est dans le camp d'Helel...
Merci à toi, à l’intérêt porté et aux questions liées à la Métaphysique.

LVX GLORIA INTACTA

HELEL.

 

                                                       Gasp (année 2009)