Interview Fleshdoll (année 2006)


Débarqués fraîchement dans l’arène sanglante avec un premier album autant furieux qu’accrocheur, le bien nommé
"[w.o.a.r.g.]" , les redoutables Fleshdoll claquent le beignet à tous ceux qui doutent encore de notre potentiel hexagonal en matière de métal extrême. Leur death est une invitation à partir surfer en enfer dans la gueule du monstre, alors nous, on fonce tête baissée sans hésiter ! Entretien avec Bastich...


Pour commencer, si on faisait un détour par le berceau du monstre ; quand et comment est née la créature Fleshdoll ? Qui en sont les membres ?
Fleshdoll est né en 2001, créé par des métalleux issus de divers groupes toulousains et motivés par le projet d’un groupe de death brutal mais surtout accrocheur ! Une première maquette a été mise en boîte en 2004, l’embryon de
"[w.o.a.r.g]" en fait, et après quelques retouches l’album a suivi en juin 2005 ! Nous faisons désormais partie du label Thundering Records (aux côtés de DSK, E-Force, Yorblind…) avec qui nous avons signé pour 3 albums.

Votre death metal ne sacrifie pas tout sur l’autel de la brutalité en nous saisissant fermement tout en étant accrocheur et varié ; j’imagine que la composition des titres ne doit pas être évidente quand l’on souhaite obtenir un tel équilibre au cœur du cyclone…
Merci pour le compliment ! c’est exactement l’effet que nous recherchons !
La composition est assez évidente et correspond à mes influences, à savoir peu de groupes qui misent tout sur la technique et la brutalité mais plutôt les classiques du genre et des touches d’autres styles comme le Thrash, le Heavy ou même un côté Dark ou mélodique.

Quels sont les sujets abordés sur votre premier album ? Le "[w.o.a.r.g]", c’est quoi ? Un cri de guerre, de colère ? L’expression de la bête humaine une fois effacé le maigre vernis de la civilisation ? Ou bien quelque chose de bien trop trash ou horrible pour être révélé ?
J’aime bien tes interprétations ! On a pris l’habitude de ne rien révéler de la signification de
"[w.o.a.r.g]", chacun y voit un sens particulier et c’est parfois très drôle ou tiré par les cheveux !! Dans tous les cas, c’est le fil rouge de ce premier album, une dynamique qui court à travers les chansons !
Les paroles sont des "classiques" du Metal extrême, à savoir la religion, la psychologie humaine, la violence et la haine… je suis aussi assez fan de Lobo, un personnage de Comics américain assez violent mais drôle!

Est-ce qu’il y a des thèmes précis que vous souhaiteriez à l’avenir passer à la moulinette du death metal ? Le cinéma d’horreur et d’épouvante appartient-il à votre univers ?
La plupart des textes du deuxième album sont prêts et il s’agira plutôt de référence aux films de guerre tels que
"Apocalypse now", "Voyage au bout de l’enfer"… mais pas de fascination malsaine de la guerre, c’est plus un point de vue psychologie du soldat, du crime de guerre et de la violence absurde. C’est plus une fascination par rapport aux dérives du genre humain, les limites de la morale ou la décharge de violence.

Ca a été dur de trouver les bons starting-blocks pour Fleshdoll ? La création de "Nuclear Asso" a-t-elle permis efficacement à votre machine de guerre de se faire connaître ?
En effet, c’est assez dur de se démarquer quand on ne joue pas une musique tendance, genre metalcore, et de trouver du soutien. L’asso nous a permis d’être autonome pour la sortie de l’album en auto-produit, mais je suis bien content d’avoir pu intéresser un label comme Thundering Records qui prend le relais sur pas mal de choses dorénavant. Le travail d’un groupe de Metal, même un groupe signé, reste énorme pour réussir à trouver des dates régulières et intéressantes ou arriver à se faire une place dans la scène underground française puis internationale.

Quelles sont vos influences ? Y a-t-il quelques phares de l’underground qui ont fait et font encore battre le sang de votre style rageur ?
Les groupes qui nous ont marqué sont nombreux et variés, des classiques du Death et du Thrash américain (Morbid Angel, Sadus, Cannibal Corpse, Testament…) ou de la scène européenne ( Bolt Thrower, Carcass, Kreator…). Côté mélodique ça serait plutôt vers la Suède ( Dark Tranquillity, …) et la Grèce ( Septic Flesh, …)

Depuis quand Fleshdoll brûle les planches ? Avez-vous déjà eu des dates qui vous ont tout particulièrement marquées ?
Nous avions tous fait des concerts avant la création de Fleshdoll, mais nous en faisons plus régulièrement maintenant. La date en première partie de Blockheads en mai 2006 a été assez énorme, grâce notamment à d’excellentes conditions techniques et d’organisation… encore bravo à Cursed Surgery qui font bouger les choses à Toulouse.
Le concert à Casablanca au Maroc s’annonce énorme et je pense qu’il sera vraiment marquant pour nous tous. A notre grande surprise, nous sommes très attendus là-bas ! Les organisateurs tentent de créer une dynamique Metal dans ce pays assez isolé de l’Occident malgré les apparences. Les fans de Metal marocains sont acharnés et ont soif de musique, il y a moins de métalleux blasés qu’en France, même si le public français n’est pas catastrophique non plus !!

Comment se présente votre planning de concerts ? Plusieurs dates sont-elles prévues ?
On attend notre séjour à Casablanca avec grande impatience, on jouera le 10 février à Toulouse, en mars à Monaco et dans le sud-est, une date à Irun en Espagne est aussi en cours de négociation. Et on aimerait pouvoir jouer à Rouen et au Havre pour rattraper notre annulation de décembre !!

Que pensez-vous de la scène death metal hexagonale ? Si vous voulez nous recommander chaudement quelques groupes, c’est le moment…
J’aime assez ce qui se fait chez nous ces dernières années, DSK, Gojira, Phazm, Aiwass, E-Force, Sepulchral, Solekhan, Blockheads et pleins d’autres !

Je crois que le successeur de "[w.o.a.r.g]" est en préparation, peut-on avoir une petite idée concernant la prochaine bombe qui nous attend ?
La composition de l’album est bien avancée, mais je ne suis pas encore très objectif!!! Sans recul, je peux déjà dire que certaines parties surprendront mais ceux qui aiment l’efficacité devraient encore une fois apprécier… je l’espère en tout cas !! Un dessinateur nous accompagne maintenant, il s’est occupé du logo sur les nouveaux T-Shirts déjà dispos, et il planche sur la pochette et le nouveau site pour 2007 !

Les Sentinelles vous remercient pour le temps que vous leur avez accordé ; n’hésitez pas à utiliser le traditionnel mot de la fin pour parler de tout ce que j’aurais involontairement oublié dans mes questions…
Merci à vous et aux lecteurs pour l’intérêt qu’ils nous portent. Un petit growl bien violent à tous les amateurs de Metal en France et nos amis au Maroc ! WOARG !


                        Gasp (décembre 2006)