Interview Enthroned (année 2007)


La Bête est encore une fois sortie plus forte des épreuves qu'elle a traversées et s'est à nouveau dressée face au commun des mortels avec un opus incontournable, j'ai nommé
"Tetra Karcist". Enthroned nous transporte corps et âme dans la tempête d'un black metal révélant des compositions totalement habitées par une unité spirituelle authentique et talentueuse ; sincérité exemplaire au service d'une musique puissante et régénératrice dont Nornagest (voix et guitares) a bien voulu se confier sur le mode d'un franc parler salutaire…


Hail Nornagest ! Le line-up d'Enthroned a subi des turbulences, notamment avec le départ de Sabathan ; peux-tu, en guise d'introduction, faire le point sur l'état actuel des troupes ?

Ave ! Enthroned est au meilleur de sa forme et le line-up actuel est de loin le meilleur depuis sa formation, la preuve en étant que depuis que Enthroned existe sous cette nouvelle forme, la plupart de nos anciens fans sont revenus et que nous en avons gagné de nouveaux. Nos derniers concerts ont été bénis par le succès et beaucoup de nos dernières dates étaient également sold out.

Je ne connais pas à fond votre discographie, mais "Tetra karcist" est sans nul doute l'un de vos albums où les termes "mystique" et "religieux" peuvent être employés sans risque d'erreur…
Ces qualificatifs ont toujours fait partie d'Enthroned, que ce soit au travers de moi-même ou de Cernunnos. Notre vision du black métal va plus loin que le blasphème gratuit et du cliché. Le côté plus profond que tu retrouves sur
"Tetra karcist" est juste une version accentuée de ces termes de par le fait que ce line-up est impliqué à 100% dans ce qu'est Enthroned sous tous ses côtés.

Que signifient ces deux mots : "Tetra karcist" ?
"Les Quatre Invocateurs"

"Ingressus regnum spiritus", le titre qui nous saisit l'âme dès les premières secondes de l'album, ressemblerait à quelle antichambre si on le comparait à un lieu à partir duquel un parcours spirituel va débuter...
"Ingressus regnum spiritus" ne peut être vraiment comparé à une antichambre ou à un lieu, si ce n'est à ce moment-là qu'une vision personnelle de la personne qui en comprend la signification et le sens, à ce moment-là, il pourrait très bien être un living, un temple ou encore un lieu au milieu des bois. Ce titre est l'introduction au rituel, l'invocation de certaines forces et ne représente pas en soi une localité au sens vulgaire du terme, si ce n'est celle de l'esprit au moment prononcé.

Quand j'écoute "Tetra karcist", je me dis que la musique est le médium idéal entre le monde des sciences occultes et le profane ; les émotions ressenties peuvent-elles être comparées à des passerelles qui nous permettent d'effleurer tout un univers ?
J'aime assez ta vision des choses sur ce point ; chaque titre de
"Tetra karcist" est une clé en soi, chaque titre est une étape qui ouvre un chemin vers le point suivant et ainsi de suite. Tout est une question de savoir si tel ou tel sujet éveille quelque chose en l'auditeur, mais vu qu'Enthroned est un groupe assez exposé, il est plus que probable que 90% des gens qui écouteront cet album ne comprendront rien (ou ne voudront rien comprendre) à ce qui est dit dans les textes, ce qui n'est pas plus mal d'un côté. Certaines forces sont réservées à un nombre limité de personnes, qui sauront en comprendre le sens et qui sauront trouver la sagesse pour utiliser ces clefs de la bonne façon.

La riche symbolique du scorpion souligne des passages tourmentés où il est bien sûr question de mort et de destruction mais aussi de renaissance et de rédemption ; retrouve-t-on tout cela à travers "Tetra karcist" ?
C'est une façon vachement résumée et vulgaire de décrire la symbolique scorpionienne (sans vouloir te vexer) hehe... Le concept de
"Tetra karcist" va beaucoup plus loin que cela, mais l'ombre du Scorpion est présente sur tout l'album. "Tetra karcist" englobe la théorie de l'équilibre et toutes forces et la balance parfaite entre la voie de la main gauche et celle de la main droite. Pour atteindre un but, un équilibre parfait est de rigueur si l'on veut faire les choses dans une certaine optique de perfection, cela va de même avec les ténèbres et les abysses. Comme tu l'as souligné, le facteur renaissance est évidemment de rigueur vu les évènements qui ont "affecté" Enthroned ces dernières années.
"Tetra karcist" pousse très loin dans le détail, et dévoile des choses peu perceptibles par les non-initiés.

"Nox" débute par les mots suivants : "Theology began in an empty womb, hidden to us by a lost providence, and so the night became, mother of eternal life…" ; quel sens révèle la poésie de cette phrase ?
C'est une manière assez arcane de dire que certaines choses importantes, sont révélées par un facteur primordial au centre de son propre univers : la perception. Voir ce qui est par-delà le voile qui nous a été imposé, ce que l'on a voulu enfouir et cacher de part son caractère dérangeant. Enfin, ceci pour décrire une des choses que cette histoire veut nous dire. Ce morceau est textuellement légèrement différent du reste de l'album : c'est en quelque sorte un clin d'oeil au Dragon Rouge, mais avec quelque chose derrière qui en fait une partie intégrante de l'album.

Outre les textes d'Enthroned, as-tu déjà songé, sous la forme d'un essai par exemple, à exposer ta conception du satanisme ? Eclairer sans trahir l'ombre…
Je rédige, depuis quelque temps, des pages pour ce qui va devenir un livre sur cette conception et pratique de l'occulte. J'ai déjà deux éditeurs intéressés, mais ce livre ne sera pas disponible pour n'importe qui, certaines choses doivent demeurer dans les ténèbres...
Cela va prendre encore un certain temps, vu que je planifie encore deux chapitres et il reste encore assez de travail au niveau de l'arrangement et de la chronologie de certains passages.

Je parlais plus haut de religion et de mysticisme : en concert cela est-il pareil ? Y a-t-il une communion avec le public, une connexion puissante avec une ambiance très forte ?
Cela dépend vraiment de plusieurs choses ; si nous jouons devant un public réceptif à l'occulte, oui, il y aura une aura qui se manifestera, mais avant tout, nous restons nous-mêmes et en ce sens, nos concerts sont, en ce qui nous concerne, des rituels, et il y a une certaine sobriété qu'il n'y avait pas avant au sein d'Enthroned en live. Nous y ajoutons une certaine interaction avec le public également si l'intérêt est réciproque.
En tout cas, l'Enthroned de maintenant est très différent du Enthroned d'avant, que cela plaise ou non, nous sommes un groupe soudé et nous vivons chaque titre joué et nous choisissons nos titres live par rapport à nos envies, nos sentiments et pas par rapport à ce que les gens veulent entendre.

Est-ce que l'occultisme et l'ésotérisme te renvoient, dans ton quotidien, des signes, des réponses sur la vie en général ? Une lucidité sur le monde et les gens plus affûtée ?
C'est là tout le sens de ma vie ; depuis des années l'occulte fait partie intégrante de ma vie quotidienne et m'a ouvert les yeux sur plein de choses. Les choses sont en constante évolution et à chaque nouvelle découverte, un nouveau chapitre s'ouvre, chaque fois qu'une barrière est franchie, je trouve une certaine sérénité et un certain confort que je n'avais pas avant. C'est une vie de constante découverte, évolution qui me convient et que je ne changerais pour rien au monde.

J'ai lu sur votre site que la tournée européenne en compagnie de Gorgoroth et Tyrant avait dû être interrompue, que s'est-il passé ?
Nous avons eu plusieurs problèmes, spécialement au niveau de l'hygiène du tour-bus qui s'apparentait plus à un tas de merde sur roues qu'autre chose. La ventilation déconnait à pleins tubes, donc dans chaque lit la température moyenne atteignait les 35/40° ce qui est invivable et d'un coup se coupait pour de l'air hyper froid. Dans certaines couchettes, la ventilation soufflait 24h/24h sans moyen de l'arrêter, donc de l'air chaud ou glacial en permanence dans les oreilles. Il y avait également un trou dans le toit du bus, donc lorsqu'il pleuvait, je te laisse imaginer le topo. Il y avait une fuite dans les toilettes, donc une délicieuse odeur de pisse se répandait dans tout le bus et évidemment il fallait éviter de rentrer dans ces mêmes toilettes en chaussettes ou pieds nus. Nous sommes peut-être dédiés à l'underground et tout ce que tu veux, mais dans des conditions d'hygiène pareilles cela est vite devenu invivable. Certains d'entre nous ont attrapé la grippe voire dans deux cas, une pneumonie. Nous avons, Gorgoroth et nous-mêmes contacté le tourneur pour qu'il se démerde pour trouver un autre tour-bus, cela a pris pas moins d'une semaine et nous nous sommes retrouvés en Angleterre avec un bon bus mais le promoteur a oublié un petit détail : la remorque pour le matos... donc nous avons dû mettre tout le matos dans le bus avec nous, ce qui nous a valu un confort des plus précaires (sur 18 personnes, seules 6 pouvaient s'asseoir). Nous avons donc recontacté le promoteur qui nous a promis une remorque, ce qui n'a pas été fait et à la place nous avons retrouvé le premier bus devant la salle (à Glasgow), sous prétexte que celui-ci avait été réparé et que tous les problèmes étaient résolus. Six heures après le départ, le bus tombe en panne et les problèmes de ventilation ont recommencé, pareil pour la pisse etc... De plus, nous apprenons le jour même que le promoteur ne pourrait peut-être pas nous rapatrier après la tournée et nous proposerait de payer nous-mêmes pour 4 billets de trains ( !!!) pour rentrer chez nous, ce qui fut évidemment hors de question, donc nous avons décidé que c'en était assez et nous avons arrêté cette mascarade.

Enthroned a été fondé en 1993, quand tu regardes en arrière, ce que tu vois ressemble-t-il à un vaste champ de batailles où le groupe a remporté de nombreux combats ?
Plus à une boucherie si tu veux mon avis, mais oui c'est assez similaire à la vision que j'ai après ces 15 dernières années. C'est un parcours assez sain, difficile mais sain. De nombreuses batailles nous attendent encore, mais j'ai confiance et je sais qu'Enthroned en sortira victorieux. Enthroned ne s'arrêtera que le jour où nous déciderons que tout a été dit et pour aucune autre raison.

Quels sont vos projets pour les mois à venir ? De nouveaux concerts j'imagine, mais peut-être pas pour tout de suite…
Nous avons une demi-dizaine de concerts prévus pour 2008, la plupart dans des pays ou régions que nous n'avons pas visités durant la dernière tournée et nous allons commencer l'écriture du successeur de
"Tetra karcist". 2008 sera une année de changements pour Enthroned sur plusieurs plans et je suis impatient d'y être.

Je te remercie pour ta disponibilité et te laisse le soin d'apporter le mot de la fin à cette interview…
Merci pour cette interview. AMSG


                                 Gasp (décembre 2007)