Hoshin - Path Of Dissolutions

Hoshin path of dissolutionsHOSHIN
Path Of Dissolutions
Cryo Chamber, 2016

 

 

Véritable rituel sonore aux contours mouvants et insaisissables, Path Of Dissolutions révèle les formes d'un moment hors du temps, suspendu aux branches d'un monde immobile. Hoshin a écrit une oeuvre contemplative, une pièce de dark ambient creusée dans les confins où quelque ermite tente de récupérer loin des hommes l'essence même du Sacré.
Ce sont pourtant les bruits du quotidien qui émaillent le titre d'ouverture, Tender Deadlocks et ses bribes de voix et de pas qui se fondent progressivement dans les nappes spatiales se déployant dans l'immensité. Si Souvenir from the Sacred se pare aussi du réel comme le ferait un haïku touché par la grâce d'une pluie dont chaque note entonne les paroles d'une prière muette, on s'éloigne encore vers ces replis méditatifs, méandres de l'âme où patiente la vérité.
Cà et là des objets que l'on manipule, que l'on frotte, la matière et l'esprit, la roche et le vent, un lent et long voyage enveloppant l'auditeur de sensations grisantes et dépaysantes, celles-ci croisant la route de silhouettes plus ombrageuses, tels les drones de The All is Aflame.
Déroutant, mystique, parfois inquiétant et ne révélant ses beautés qu'au prix d'une tension souvent palpable, cet album repousse constamment l'horizon et nous invite dans les lointains autant qu'en nous-même.

      Gasp