Garwall - Black Beast

GARWALL
Black Beast
Holy Records, 2004

 

 

Après «Abyssus Abyssum Invocat», mini CD paru en 2002 chez Adipocere, les Français de Garwall nous livrent avec «Black Beast» leur premier album. C’est la voie du guerrier tracée par les armes d’un heavy / black mélodique puissant nourri d’influences death que l’on suit sous les coups répétés d’un jeu impeccable. Les hostilités déboulent avec le très bon «Pride», morceau bien accrocheur nous préparant à contempler les traits plus rudes d’un «Mass of Worms». Agressivité, rythmiques écrasantes typiquement death, riffs galopant telle une horde de lycanthropes assoiffés de sang, vocaux hargneux débordant parfois en grondements gutturaux, soli exécutés avec brio, tous les ingrédients ne sont-ils pas réunis pour faire de cet opus une bombe ? J’avoue que la première écoute n’avait pas soulevé l’enthousiasme escompté, laissant traîner dans les recoins de mes tympans des traces de linéarité concernant la batterie. Les écoutes qui ont suivi ont gentiment renvoyé ma tiédeur aux vestiaires, dévoilant au contraire, au côté de la brutalité, un martèlement qui en fin de compte n’est pas autant avare de breaks que j’avais pu le croire. Maintenant, si «Black Beast» est une réalisation réussie, les musiciens peuvent encore faire mieux ; le contrat qui les unit à Holy Records (4 albums en 6 ans) confirmera au fil du temps le talent de la formation. Notons la présence d’un DVD accompagnant l’édition limitée proposant 7 titres enregistrés en live et 3 bonus audio.

       Gasp