Forgotten Tomb - Springtime Depression

FORGOTTEN TOMB
Springtime Depression
Adipocere Records, 2003

 

 

L'antre abandonné, froid, maculé d'ombres mouvantes, représente le Coeur exsangue qui bat derrière chaque note de "Springtime Depression". Herr Morbid, le lugubre orchestrateur de Forgotten Tomb, écorche lentement nos âmes chétives, les étouffes sous un black / doom glacial et désespéré qui prend aux tripes. Son chant de damné est celui de l'immolation de l'espoir, du viol de la lumière, d'un charnier à sourires…
L'inquiétant personnage aime qualifier sa musique de "dark metal dépressif et manipulateur" ; il parvient effectivement à nous toucher, les six titres composant l'album assomment de noirceur, poussent vers l'irréversible sans que l'on puisse réagir.
Une violence rampante caractérise cette œuvre,
"Daylight Obsession" étant le morceau le plus rapide. Le mal, envoûtant, nous perd dans l'épaisse forêt de larmes et de cris, lesquels sont les fruits d'une détresse exprimée avec talent et sincérité.
Du grand art pour ce deuxième opus, ni plus ni moins.

       Gasp