Eternal Majesty - Wounds of Hatred and Slavery

ETERNAL MAJESTY
Wounds of Hatred and Slavery
Candlelight, 2006

 

 

Annoncé par un vol d’aigles qui avaient quitté l’aire de "Night Shadows", EP paru en 2005, "Wounds of Hatred and Slavery" vous plongera au cœur d’une œuvre noire et magnétique. Cet album concilie la majesté des paysages infernaux, leur inaltérable pouvoir de séduction, à l’âpreté d’un feu nourri à travers un black metal dont la froide violence s’empare de notre âme. Entre un jeu rapide et des passages plus posés, la danse macabre des musiciens, de ces quatre frères unis dans les méandres du métal noir, ne peut que nous emporter loin, vers des contrées au-delà de la vie et de la mort où le tarot de nos destinées se déploie sous d’inquiétantes lames. La qualité de ces morceaux à la fois bruts, prenants et très bien construits ne vous laissera pas indifférents ; une main rugueuse imprimera sur votre peau la trace des haines passées et à venir, un goût de sang naîtra dans votre bouche, votre propre part de ténèbres violera votre raison en vous mettant K.O. Eternal Majesty possède la clef de ces atmosphères presque épiques, parce qu’elles savent nous transporter, ainsi qu’une accroche mélodique efficace et bienvenue. Quant à "Hatred", qui débarque au milieu de l’écoute, il s’agit d’une pièce électronique convaincante chargée d’humeurs nauséabondes, elle s’intègre parfaitement à un opus à découvrir absolument ; le poids des angoisses s’atténue enfin depuis ce sommet où l’on peut voir l’humanité chavirer lentement…

       Gasp


   • Interview (2007)