Escaped Trees & Herbert Leiter - Navigation on The Lethe

ESCAPED TREES & HERBERT LEITER
Navigation on The Lethe
Cyanur Prod, 2014

[Téléchargement libre]

 

 

Surgissant de nulle part comme un tourbillon d'électrons au-dessus de la banquise, Escaped Trees (qu'accompagne ici le non moins mystérieux Herbert Leiter) projette d'étranges images dans notre esprit. Les lignes de fuite d'une mégalopole déserte, architecture froide, course effrénée dans ces couloirs urbains qui ne sont pas vraiment de ce monde... "Berlin" nous ouvre les portes de cette navigation qui n'est pas sans risque, tant les constructions électroniques ici présentes activent dans notre psyché des réseaux multiples où l'on a vite fait de se perdre.
Entre electronica, ambient, IDM et industriel, les climats sonores de cet objet singulier (cinq titres pour une durée de 23 minutes) témoignent d'un travail des plus excitants pour l'oreille, celle-ci se régalant des diverses textures où parfois des courants plus tièdes se font sentir, brouillant ainsi les pistes...
Hypnotique à travers le prisme de ses particules animant des séquences agitées par un mouvement perpétuel, "Navigation on The Lethe" est en ce qui me concerne une excellente surprise, même si j'ai un peu plus de mal avec "Late Dinner in the Levant.1", de l'Intelligent Dance Music certes bien foutu mais dont le côté "dancefloor" passe un peu difficilement, celui-ci contrariant l'ambiance dans laquelle on commençait à s'installer.
Le vif et plus tellurique "mr. Higgs", plus proche de la sphère chromatique de "Frost on the Ground" (le second titre), nous accroche le corps et l'esprit sans coup férir, alors que "Oil and Gas of Arctica" secoue d'autres énergies; un oeil paranoïaque semble y scruter le moindre geste de ces entités subatomiques le temps d'un rêve inquiétant que malgré tout, et pour rien au monde, on ne voudrait oublier.

       Gasp