Endstille - Frühlingserwachen

ENDSTILLE
Frühlingserwachen
Twilight Vertrieb, 2003

 

 

Deuxième album des Allemands d’Endstille, ce "Frühlingserwachen" s’annonce sous les couleurs grises de ces photos relatant quelque ancien conflit. C’est dans le camp du black metal que l’on riposte sur les cendres des traités de paix ; derrière les lignes de ces riffs barbelés se découpent les formes d’une musique certes classique mais fort bien menée, laquelle accentue ses expressions nocives sur la peau sèche et craquelée du true black. Le rendu sonore de l’objet a la texture d’un verre anthracite pilé où des mélodies de haine et de mélancolie renvoient la froideur de l’acier des canons. Un chant en épines de fers se glisse dans nos tympans pour mieux les déchirer, alors que la rythmique répond aux cadences habituelles du genre, entre blast beat et tempo moyen, voire plus lent (le début de "Defloration" par exemple). Mais ce qui compte avant toute chose, c’est l’atmosphère qui émane d’une œuvre ; ici, l’amateur de Métal Noir qui savoure le sang marmoréen de cet art appréciera sans aucun doute le charme de cet opus, son authentique violence toute en riffs véhéments trempés dans un lac de larmes brûlantes, celles des damnés et des réprouvés…

       Gasp