Emperor - IX Equilibrium

EMPEROR
IX Equilibrium
Candlelight Records, 1999

 

 

Pour ce troisième album, les Norvégiens dévient de leur voie d'origine puisque, si nous sommes toujours dans le black metal (avec une petite tendance pour l'épique et le pagan), les claviers se font beaucoup moins présents et des éléments death apparaissent. "IX Equilibrium" diffère donc de leurs deux précédentes réalisations et est loin d'atteindre, selon moi, leur puissance et leur charme. Pour autant, cet opus est très bien mené avec des compositions énergiques et des constructions riches et très complexes. En fait, plusieurs écoutes sont nécessaires pour pouvoir pleinement apprécier "IX Equilibrium" tant sa structure est compliquée. Les chants clairs se font plus présents (ce qui est dommage à mon humble avis, vu la qualité de la voix black d'Ihsahn), la technique est développée à un haut niveau et les titres s'acheminent sur des chemins torturés. Certaines rares chansons pourraient malheureusement paraître assez décousues pour quelques-uns, du fait de cette complexité sous-jacente, comme par exemple "An Elegy of Icaros" (et ses horribles vocaux clairs du début). Cependant, "IX Equilibrium" est loin d'être à jeter à la poubelle (je fusillerai le premier qui ose faire cela, non mais !) ; Emperor a évolué et propose ainsi une création que l'on n'attendait pas forcément de leur part, pouvant de ce fait décevoir une frange d'inconditionnels du début (bon, je l'avoue, j'ai été dans ce cas, mais après plusieurs passages sur la platine…). "IX Equilibrium", ses atmosphères sombres de rage, ses riffs, jeu de batterie et mélodies accrocheuses, énervées et entraînantes est un bloc de noirceur maligne et infernale qui vous attrape alors que vous ne vous y attendiez pas…

       Nobody