Division Alpha - Replika

DIVISION ALPHA
Replika
Holy Records, 2003

 

 

On pouvait penser qu’avec "The Dekta Release" Division Alpha avait atteint les sommets de son art et que la suite ne pouvait être au mieux qu’une confirmation de leur talent. "Replika" réussit la performance de hisser le duo français encore plus loin sur la voie de la perfection. Juste équilibre entre cyber-électro et métal lourd, servit par des mélodies qui confinent ici au génie, les vocaux abandonnent leur aspect déshumanisé, rajoutant au danger et à l’horreur de la situation des touches de désespoir et de tristesse infinie. "Replika" poursuit l’exploration de l’univers de Psykron de la plus brillante des manières dans une atmosphère d’immense dépression, sentiments humains contre froideur analytique de la machine. Comme toujours la production et l’artwork sont au rendez-vous de nos attentes. Un chef-d’œuvre du cyberpunk et de l’electro-metal, dans ce dernier genre rares sont les groupes qui méritent qu’on se donne la peine de les écouter, cette fusion étant sûrement celle à avoir accouché des plus grandes légions d’infâmes monstruosités ; encore moins nombreux ceux capables de tenir sur une aussi longue distance, autant dire que l’on attend la suite avec la plus vive impatience…
L’édition limitée de cet album est accompagnée d’un CD intitulé
"From Fœtal Experiments to Hybrid Resultants", il renferme des remixes, une reprise live de Kraftwerk et un inédit, dans l’ensemble d’un bon niveau (voir très bon avec certains artistes), ces bonus seront quand même à considérer tel un à-côté du cycle et non pas comme faisant partie intégrante de celui-ci.

       Brown Jenkin