Dark Funeral - The Secrets of the Black Arts

DARK FUNERAL
The Secrets of the Black Arts
No Fashion Records, 1996



Pour ce premier opus, les Suédois ne font pas dans la dentelle avec leur black plutôt brutal. Ca déménage dans tous les sens, les rythmes lourds des guitares aux sons plutôt brouillons viennent accompagner les tempos ultra rapides des fûts composant des constructions mélodiques survoltées. En gros, tout ce petit monde s'en donne à cœur joie dans cette avalanche d'agressivité satanique et démoniaque portée par les hurlements haineux du chant. La sombre production assez sourde nous enveloppe d'autant plus dans l'atmosphère écrasante et tapageuse dégagée par cet album. Les onze titres (il est vrai pas vraiment variés) font de ce bloc ravageur un objet non dénué d'intérêt (normalement…) pour les fans du style, bien que tout cela n'est absolument pas novateur… et pourtant, terriblement efficace. Les noires mélodies s'échappent et s'élèvent au-dessus des têtes des pauvres auditeurs avant de tomber de tout leur poids sur leur figure. Les épaules s'affaisent puis, dans un sursaut d'énergie, se redressent soudain pour affronter dignement "The Secrets of the Black Arts". L'arme ? Les cheveux bien sûr ! Quoi de plus meurtrier qu'une mèche lancée à toute allure par un jet vigoureux de la tête ? …Bref, nous voilà donc partis pour suivre les quarantes minutes de cette horde noire dans leurs péripéties au sein d'un monde dominé par les Ombres, où le christianisme est foulé aux pieds et Satan et ses abysses encensés… Vous en doutiez peut-être ?

       Nobody