Dargaard - The Dissolution of Eternity

DARGAARD
The Dissolution of Eternity
Napalm Records, 2001



Troisième volet d'une trilogie entamée en 1998 avec "Eternity Rites" et qui se poursuivra en 1999 avec "In Nomine Aeternitatis". C'est bien connu (enfin cela devrait l'être !), les meilleurs groupes de dark atmosphérique symphonique sont presque tous issus de la scène dark metal. Dargaard, duo autrichien, n'échappe pas à cette règle. Tharen (musique et chant, ex-membre d'Abigor) et la divine Elisabeth Toriser (chant) nous offrent ici la troisième partie d'une trilogie ayant pour thème l'éternité.
"The Dissolution of Eternity" nous propose un voyage dans le temps, un temps où règnait la magie… D'immenses forêts, des mégalithes noyés de brume, des architectures monumentales, de titanesques batailles où se côtoient hommes et dieux. Une véritable bande son qui se passe de film tant elle est riche en pouvoir d'évocation.
Un album solide et cohérent, on chercherait comme souvent à détacher un ou deux titres phares pour cet opus, mais la tâche est impossible : L'éternité se dissout sans aucune faiblesse dans une symphonie parfaitement orchestrée ; et l'univers s'écroule, mais notre souffrance est rendue plus douce par la grâce d'une voix féminine.

       Brown Jenkin