Dargaard - Rise and Fall

DARGAARD
Rise and Fall
Napalm Records, 2004



"Rise and Fall", quatrième album de la formation autrichienne et… petit bijou de dark atmosphérique et symphonique. Comme à l'ordinaire, les deux comparses de Dargaard ne nous déçoivent pas. La voix angélique d'Elisabeth Toriser, qui alterne l'anglais et le latin, est parfaite, douce, mélancolique, tout simplement belle. Quant à Tharen, ses très rares apparitions vocales sont sans surprise, mais toujours intelligemment réalisées.
Dès le premier morceau éponyme, Dargaard nous élève dans une atmosphère sombre et froide où un vent glacial nous fait frissonner. Les titres s'enchaînent, les claviers emplissent l'espace, devenant envahissants et oppressants, le chant d'Elisabeth n'étant alors qu'un trait de lumière irréel. Il ne semble y avoir que peu d'espoir dans leur musique, nous sommes condamnés à la chute. Récit d'une lente décrépitude programmée… d'une désolation inévitable.
Il est impossible de sortir indemne de cette écoute. Dargaard parvient ainsi avec brio à transporter ses auditeurs vers d'autres horizons aux nuances parfois moyenâgeuses comme sur l'instrumental
"Takhisis Dance", mais invariablement teintés de cette noirceur caractéristique des différentes productions antérieures du groupe. Donc, un opus sans réelle innovation, mais il n'en reste pas moins excellent !
A écouter et réécouter… seul. A noter que la version digipack contient un titre bonus,
"The Halls of Dargaard", pour quelques minutes de plus dans leur univers…

       Nobody