Dargaard - Eternity Rites

DARGAARD
Eternity Rites
Draenor Productions, 1998



En 1998, Elisabeth Toriser et Tharen nous offrent "Eternity Rites", mettant ce duo autrichien en haut des marches du panthéon dark atmosphérique et ambient (ceci étant amplement justifié !).
Des sons à la limite de l'indus nous accueillent dans une ambiance sombre et froide, où la tristesse et la mélancolie sont de rigueur. Voix black écorchée, pour Tharen, en alternance avec le chant doux et soyeux d'Elisabeth. Comment ne pas succomber à tant de beauté et d'émotions ? Mélodies symphoniques qui nous submergent, les claviers font des merveilles, nous ballottant d'une atmosphère extrêmement glaciale à des airs plus médiévaux, mais toujours teintés d'une nostalgique quiétude. Somptueux dépaysement où la chaleur n'existe pas, où le soleil est caché par de gris nuages, mais où règnent Dargaard et son envoûtante musique. Un plaisir qui n'a pas d'âge, éternel… Songe magique qui nous fait entrapercevoir la mouvance d'ombres sans nom sous la clairvoyance et la bénédiction d'une lune toujours ronde et lumineuse. Tout simplement parfait…
"Eternity Rites" est le premier volume d'une trilogie sur l'éternité. Suivront "In Nomine Aeternitatis" puis "The Dissolution of Eternity".

       Nobody