Troum - Aiws

TROUM
Aiws

Transgredient Records, 2007

 

 

Formé en 1997 par les ex-Maëror Tri Glit[S]ch (alias Martin Gitschel) et Baraka[H] (alias Stefan Knappe), Troum est une plongée en apnée dans les méandres de l'inconscient, un lent et long voyage vers de primordiales résonances. Les neuf compositions de "AIWS" visitent les sphères inconnues de l'esprit et nous invitent à contempler des figures abstraites et hypnotiques qui dessinent sous vos yeux des paysages en perpétuel mouvement. "Ahmateins" d'abord, dont les boucles n'obéissent qu'à la concentration et au repli sur soi, cela avant que notre psyché ne se déplace en d'autres lieux, d'autres niveaux arpentant les différents aspects d'un même rituel. Comme nous l'apprennent les informations figurant dans le digipack, le duo n'a pas utilisé de sampler, d'ordinateur ou de synthé; leur approche profonde et prégnante de "l'ambient art" se traduit par l'emploi de guitares acoustiques et électriques, d'un accordéon et d'une flûte, de chuchotements, soupirs ou encore de craquements issus de vieux disques vinyles. Des tons et des nuances aux rendus riches et moirés (le mystique "Pantah" avec ses cordes envoûtantes), une intensité et un horizon de mystères, de transes oniriques, conscience détachée du corps vers d'imprévisibles flux d'énergie explorant l'aurore du monde... Je ne connaissais pas Troum avant que l'on me fasse découvrir cet album, mais que les amateurs de musique ambiente et atmosphérique me fassent confiance, "AIWS" possède la lampe magique capable de projeter un réseau d'ombres et de lumières particulièrement attractif.

      Gasp

Sous-pages :