Storm Of Capricorn & Paranoia Inducta - Jama

STORM OF CAPRICORN & PARANOIA INDUCTA
Jama

Beast Of Prey, 2006

 

 

C’est dans un superbe packaging format A5 que nous est soumise cette œuvre difficile dédiée à la tragédie des Balkans (absurdité d’un conflit où la souffrance des peuples finira par être étouffée par la bêtise, la trahison et le mensonge). Storm Of Capricorn, déjà auteur entre autres de l’émouvant "Retours des tranchées" chroniqué en ces pages, et Paranoia Inducta nous livrent un split aux tonalités dark ambient et martiales que viennent enluminer les chants du folklore balkanique. Une réalisation poignante où le drame est palpable à chaque instant, une prière pour les morts d’une guerre alimentée par l’avidité des puissants de ce monde. Les plaintes des voix slaves et les sombres couleurs des sonorités oppressantes des deux formations portent la douleur de "Jama", poème du Croate Ivan Goran Kovacic décédé en 1943. S’il ne se dégage pas de cet opus le visage de l’originalité, il en émane une maîtrise exerçant un magnétisme impressionnant et une profondeur qui lui confèrent une âme propre à nous bouleverser, de plus le mariage des deux univers se chevauchant tout au long de cette production, ceux du Français Storm Of Capricorn et du Polonais Paranoia Inducta, nous offre une diversité qui nous emporte dans les paysages torturés d’un monde en feu sans que nous prenne la tentation de vouloir fuir le danger. Nous sommes happés par la beauté tragique de ces compositions, une descente dans l’enfer où règnent sans partage les prédateurs les plus accomplis de la création. Cet album fait partie de ces témoignages artistiques qui portent les larmes des victimes, ils sont la mémoire du sang des innocents déversé au nom de l’immense connerie humaine. Plus qu’indispensable : vital.

      Brown Jenkin