Sinweldi - Acta Fabula Est

SINWELDI
Acta Fabula Est

SkullLine Records, 2010

 

 

Décidément très productif, Albert Sinweldi revient quelques mois après "L'Homme au Coeur de Fer" avec "Acta Fabula Est", un (déjà) troisième album qui sera disponible en juin 2010 en téléchargement payant (puis en format CD chez SkullLine Records).
Autant le dire tout de suite, le virage electro opéré sur certains titres m'a un peu interloqué, et la découverte de cette nouvelle réalisation ne s'est pas faite sans interrogation... Si "L'Eclat Eternel de l'Esprit Immaculé", au tout début, n'a rien du morceau qui restera gravé longtemps dans ma mémoire, l'électronique froide de "Der Mensch ist ein Tier", avec son chant féminin et sa tournure rappelant vaguement Kirlian Camera, a davantage retenu mon attention.
Bien que l'impression générale demeure un peu tiède, "Acta Fabula Est" possède néanmoins de très bons moments, ainsi le néofolk de "La Voz Del Pueblo" dont le léger piment lyrique convie à une rapide séduction, nous portant vers une voix de femme se fondant à un soleil lointain, en contrepoint d'une autre voix (en espagnol), celle d'un homme cette fois, visiblement un sample de discours politique. "Dievu Sapulce" poursuit sur un ton atmosphérique qui nous attire à lui, présence d'Agnese P. en accord avec des harmonies synthétiques ténues et une guitare acoustique pour un résultat dont le charme demeure sans faiblesse.
Si "Europe Jeunesse Révolution" flirte plutôt avec un feeling «pop», "Honneur" renoue avec la dark folk, alors que "Mon Pays Me fait Mal" se pare de sonorités electro; diverses approches pour un discours engagé et totalement assumé (chanté en français) amorçant une coloration nostalgique sur "Ecoute le Temps qui passe".
Bien que "Acta Fabula Est" se situe un cran en dessous des deux opus précédents, souffrant d'une vue d'ensemble inégale (je trouve qu'il manque à la plupart des constructions électroniques rencontrées ici une élaboration et un travail plus poussés, sans parler du binôme "Charles J'adore" et "Rudolf J'adore", titres frôlant l'anecdotique et pas franchement utiles), il n'en recèle pas moins aussi quelques très bons passages qui méritent que l'on s'y attarde.

      Gasp

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×