Semper Eadem - Symphonies Irrationnelles

SEMPER EADEM
Symphonies Irrationnelles

La Manufacture De Bruit, 2010
[Téléchargement libre]

 

 

Cinq ans après "Divagations Esthétiques", David Vallée rouvre les portes de Semper Eadem, nous livrant aux ambiances feutrées peuplées d'ombres et de souvenirs qui hantent les corridors de "Symphonies Irrationnelles". Mystérieuse, poétique, inquiétante parfois, cette musique se traverse un peu comme un rêve; des écharpes de voix qui émergent des confins de la mémoire et s'essouflent telles des toiles d'araignée aux quatre coins de ces vieux murs...
Dark atmospheric émaillé d'orchestrations néoclassiques, l'écriture suggère des climats étranges où serpentent des vents froids et des sons difficilement identifiables, ainsi les curieux grésillements de "L'instant Diaphane". Notes de piano sous les doigts d'une nuit profonde et percussions martiales sur "Orphée", morceau au ton initiatique nous expliquant «qu'il ne s'agit pas de comprendre, il s'agit de croire», ceci devant suffir à ce que vous abandonniez toute résistance, laissant couler votre imagination dans les pages d'un conte nocturne simplement envoûtant sur lequel plane l'esprit visionnaire de Jean Cocteau.
Une vieille chanson se perd en écho au fond d'une pièce abandonnée que parcourent des bruits peu rassurants ("L'Absence"), voici un exemple de ce qu'une utilisation intelligente des samples peut apporter à une oeuvre, c'est-à-dire un relief captivant qui renforce le «corps» de ces compositions formant une symphonie magnétique dont il émane une énigmatique lumière qui nous hypnotise lentement, ralliant à son alchimie une écoute somnanbulique sur un fil hors du temps.

      Gasp

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site