Phagz - Polymorphe

PHAGZ
Polymorphe

Prikosnovénie, 1998

 

 

On peut dire que cet album porte bien son titre… Il déploie des formes, des structures, lesquelles se laissent découvrir au gré de leur évolution ; glissement des nuages sur un lac électronique modelant leur reflet vers de nouvelles configurations. « Polymorphe » propose une musique où les repères nous échappent, chassant ses horizons sur les terres d’un monde en perpétuelle construction. Huit titres qui s’adressent aux œuvres abstraites de notre musée sonore, galerie dédiée à l’ambient electronica accueillant les pas d’un danseur mimant parfois les déhanchements d’une rythmique dub… Atmosphères étranges, froides, malicieuses et intrigantes ; on se laisse capturer par ces paysages synthétiques où les éléments vont et viennent, à la fois proches et lointains, indifférents sans être totalement glacials. Dimensions spatiales favorisant un échange d’énergies promptes à dresser un catalogue de dessins variés, chacun décrivant les régions insaisissables du « pays de Phagz ». Faites vôtre la curiosité qui voulut que j’achète ce disque, titiller vos neurones avec les saveurs protéiformes de cet objet tout en « électrons libres ».

      Gasp

Sous-pages :