Othila - Continents

OTHILA
Continents
Divine Comedy Records, 2006

 

Un beau voyage… Cet album pourrait tenir dans le creux de ces trois mots en en retenant que la plus délicate expression des termes illustrant chaque titre : rêve, lumière, sagesse, origine, découverte, mystère. Tout est là, tout est dit sur les horizons d’une musique qui passe tels une vision intense, un songe cristallin ou une respiration chamanique sur les saillies du crépuscule. «Continents» est une ode mystique où l’écho de la Nature et des peuples s’unit en un subtil déploiement d’éléments ethniques ; le mouvement symphonique d’«Horizons», au début, porte ces paroles qui vont nous guider, au fil de l’écoute, sur les voies contemplatives d’un opus authentique et profond. Rituels, méditation, danses, réponses des ancêtres sur les questionnements de l’avenir, tout cela vibre, entre autres, au son d’un jeu de percussions étendu et d’une instrumentation variée ; atmosphères étranges et envoûtantes projetant une aura lancinante qui maintient notre âme dans ses serres magnétiques. Univers brut et tribal de «Continent des origines» précédant le paysage paisible du charmeur «Continent des découvertes» ; les colorations européennes de «Continent des lumières», tout en nostalgie, avec son piano et sa trompette déclinant les pas d’une ballade automnale sur le chemin tracé par un violon, composent une toile magnifique, délicieuse et poignante. Voici donc une réalisation charriant bien des saveurs et des parfums, des plaines d’Amérique du Nord aux montagnes d’Asie, nourrie des transes poétiques imprégnées par l’héritage des cultures. Othila signe une œuvre forte, essentielle, à ne rater sous aucun prétexte ; oui, un superbe voyage.

      Gasp

Sous-pages :