New Pretoria - The Backyard’s Legacy

NEW PRETORIA
The Backyard’s Legacy

French Toast / Slow Productions, 2007

 

 

A une époque où la mondialisation va bon train, la musique ne semble pas épargnée par ce phénomène… mais pas obligatoirement dans la direction où on l’entend ! Si le meilleur groupe de pop anglaise est américain (Interpol), voilà maintenant que les Français se permettent de sortir des albums de rock folk U.S que même les Américains devraient nous envier ! Déjà Jack The Ripper avait ouvert la voie, New Pretoria, en bien moins torturé, s’y engage avec un talent qui dès la première écoute laisse sur le cul et béat d’admiration ! On ne s’éternisera pas sur le sens mélodique affirmé de nos gaillards, on s’attardera par contre sur la capacité à démarrer les compositions de manière presque anodine et à les faire monter en puissance, comme une introduction en douceur dans un univers avant de nous projeter en un point de non retour où nous restons prisonniers des émotions qui nous assaillent ; l’évasion se faisant à regret tant on se sent terriblement bien dans «The Backyard’s Legacy». La folk flamboyante de New Pretoria, servie par des musiciens parfaitement au point et un chant convainquant, est en plus enrichie par les apparitions progressives d’une diversité d’instruments, ainsi l’harmonica, la flûte, la mandoline ou bien encore une trompette. Rien n’est laissé au hasard ici, jusqu’à la cover magnifique qui nous fait regretter que l’opus ne soit pas accompagné d’un livret ! Inutile de préciser que cet album qui verse dans l’excellence du début à la fin est plus que vivement recommandé.

      Brown Jenkin

Sous-pages :