Nebel - Les Ames Grises

NEBEL
Les Ames Grises

La Caverne du Dragon, 2009
[Téléchargement libre]

 

Ceux qui ont pris le temps d'écouter le second volet du "Tribute to the Dead Soldiers (1914-1918)" édité aussi en l'an de grâce 2009 par La Caverne du Dragon auront traversé une portion de lande grise et désolée appartenant à l'univers de Nebel, pour les autres, apprenez qu'il n'est jamais trop tard pour découvrir des artistes de valeur qui façonnent en secret les "non-musiques" des territoires interdits. Initié par Lionel F., Nebel serait-il, avec "Les Ames Grises", un nouveau manifeste sonore de ce qu'il reste après un combat d'intense barbarie, de ce que nous, pas loin d'un siècle plus tard, nous ne voyons plus que sur ces films et photos ancrés dans la mémoire collective et dont la pierre des monuments aux morts renvoie un écho muet et imposant. Les pages du long cauchemar que fut la Première Guerre mondiale retrouvent leur prose de souffrance, d'angoisse et de peur sur le cheminement maladif de ces compositions. Nebel parvient à refléter un spectre d'émotions capable d'interpeller l'auditeur, de faire naître des images où s'immisce le fondu enchaîné en mode ralenti de l'homme mutilé, foudroyé, affamé, écartelé par l'horreur, le froid et la faim, cerné par la boue et la pourriture, enlisé dans un tourbillon infernal d'anéantissement. Dark ambient traînant un brouillard où se détachent des visions intenses et fugitives, l'expression sonore adopte parfois des contours orchestraux, se nourrit de quelques samples, s'élève pour mieux embrasser l'étendue du chaos tel un suaire aux proportions infinies ("La Tranchée"). Des textures aux colorations electro font leur apparition sur "Cendres de Ruines" (le morceau qui figure sur la compilation citée plus haut) après un passage plus atmosphérique; opus varié et sincère, "Les Ames Grises" sait émouvoir, sait surtout forger un corps crédible grâce aussi à un style qui, par certains côtés, évoque une bande originale de film et, d'une compo' à l'autre, remet toujours le compteur de la peur à zéro ("Aux Morts !").

Les âmes grises, ce sont les âmes à jamais perdues, ombres-parias désolidarisées de l'existence, détachées parce que trop durement éprouvées et piégées dans la cellule de leurs propres démons; il aurait peut-être mieux valu qu'elles s'offrent au Diable, mais elles ne le trouvèrent pas dans les méandres de cet enfer-là.

      Gasp