Le Revers Sanglant - Un Combat perdu d'avance

LE REVERS SANGLANT
Un Combat perdu d'avance

Autoproduction, 2011

 

 

C'est après une première démo 4 titres parue en 2008 (format K7) que Le Revers Sanglant nous donne enfin des nouvelles du front. Ce deuxième essai se distingue par de nets progrès, et on constate rapidement que Syphilis, l'homme derrière le projet, a travaillé son style en poussant plus avant sous le ciel noir et bas des champs de bataille jonchés de cadavres.
Le titre d'ouverture, "Un Combat", étend une nappe dark indus menaçante qui semble chargée d'un gaz corrosif, prologue intéressant ouvrant la porte aux compositions austères qui vont suivre. Si "Jeunes combattants" et "Alcool" adoptent une tournure assez conventionnelle, "Ciel d'orage" présente un visage plombé et coupant des plus réussis, l'équation ambiance-texture sonore y offre en tout cas un rendu stimulant qui m'invite à encourager le musicien à développer cet aspect-là !
"(...)"
me rappelle un peu Dernière Volonté à cause du son d'accordéon secondé par les percussions, instrumental certes classique mais bien ficelé; on peut affirmer sans se tromper que globalement, notre soldat s'en sort plutôt bien en prouvant qu'il a su étoffer un potentiel, même s'il reste encore du labeur à fournir, ainsi la voix qui aurait mérité de prendre place davantage sur ce théâtre guerrier en étant mise plus en avant.
Les fondations initiales étaient posées, fidèles à une veine indus-martial minimaliste, avec cette seconde démo (qui entretient parfois, au niveau de la "froideur" de certaines sonorités, une relative parenté avec Militia Dei) le socle s'est affermi et prédit une prochaine réalisation (un premier album ?) qui ne devrait pas passer inaperçue si notre camarade Syphilis poursuit sur cette tranchée toujours plus sombre.

      Gasp