Irezumi - Endurance

IREZUMI
Endurance

Snowblood, 2007

 

 

Première signature de Snowblood, le label d’Asmorod, Irezumi est une excellente surprise ! Modelant les respirations d’espaces infinis et majestueux, le dark ambient développé sur « Endurance » devrait éveiller dans votre esprit un sentiment de transcendance. Profondes et spatiales, invitant à d’enivrantes contemplations, les dix compositions (non titrées) de cet opus semblent repousser les limites d’un horizon, frontières intérieures répondant à autant d’étapes méditatives où le corps devient muet, s’oublie et s’efface à jamais. Œuvre subtile bâtie toute en nuances et laissant émerger de prenantes mélodies, elle raconte les mémoires de la lumière sur les neiges éternelles, nous montre ces empreintes gommées par le temps et ramène l’homme à sa véritable place au sein de la Nature. « Endurance » révèle une dimension poignante, s’inscrit dans la continuité et la persistance tout en soulignant la fragilité et l’éphémère. Sur le second titre, ce qui fut un chœur témoigne par la trace de ses vestiges grisants, tout cela pourrait être la symphonie hallucinée d’un continent gelé filant à la dérive, en fait l’imagination ne cesse d’être sollicitée à travers les beautés que suscitent ces plages musicales fort bien construites. Sur le morceau d’ouverture, des notes de guitare acoustique accompagnent paisiblement ce qui me fait penser à des papillons lumineux se posant sur l’eau ; quelquefois des samples vocaux (le quatrième titre par exemple) font trembler la peau figée de l’atmosphère et renforcent l’impression de lointain, d’inaccessible, voire d’absolu. Que dire de plus, sinon que cette pièce (abritée par un très bel artwork), est un pur moment d’ailleurs, indéfinissable, intemporel, et peut se résumer en un seul mot : superbe !

      Gasp

Sous-pages :