Electric Press Kit - Torsions

ELECTRIC PRESS KIT
Torsions
Blu-Crush Records, 2011

 

 

La compilation "Re-released 96-06" a rafraîchi nos mémoires vives tout en annonçant le deuxième album du duo qui poursuit la route marquée cinq ans plus tôt par "Analogic".
"Torsions" laisse couler dans ses veines un sang encore plus froid, une respiration accrue en provenance des "machines" sans pour autant avoir écarté cette charpente cold wave/post punk qui fait aussi l'identité du goupe. EPK sait trouver l'accroche mélodique, le "feeling" immédiat qui semble dépeindre un paysage urbain sombre et sans lendemain invitant l'auditeur à y paumer ce qu'il lui reste d'espoir; ça fonctionne dès les premières notes de "This Night", une sensation nous prive d'air, alors que "Born in Roswell" nous balance une claque (comme le fera par exemple "Power of Hate"), dynamise les toxines de l'esprit et serre les poings pour un combat au bord de la dernière limite.
Jef J. et Emmanuel D. savent nous secouer les puces en jouant un rock "eighties" énergique (les guitares sont bien présentes et le font savoir !) tout en immergeant l'ensemble dans les fumées d'une usine post-indus d'où l'on ne ressort pas indemne ! Des paroles en français sur certains titres, ainsi "Tout ce qui détruit" et sa pointe vocale féminine, un morceau vraiment bien ficelé, alors que "Sayonara Baby" se situe plus entre deux eaux; ce qui me gêne parfois c'est la portée du chant, pas toujours suffisamment "incisif" à mon goût, un peu faiblard quelquefois, défaut évident sur le titre éponyme, à la fin, lequel n'étant pas déjà (outre la voix) un des points forts de l'album.
Malgré ces petits bémols, "Torsions" offre de bons moments, et même si cet opus ne possède pas l'envergure attendue, il a quand même assez de nerfs pour nous filer une bonne rouste !

      Gasp