Ab Ovo - Triode

AB OVO
Triode
Fluttering Dragon, 2000

 

Troisième opus d’Ab Ovo, "Triode" succède à "Strates" et s’éloigne de ce dernier en empruntant une voie plus abrupte. "Soundgate", le premier titre, nous met tout de suite dans le bain avec son électronique froide et distante que parcourt un flux d’animosité certes contenu mais qui tend néanmoins ces chairs synthétiques à peine apaisées par de frêles notes de piano. Le rythme mord soudainement la sombre enveloppe d’un "Kaltu" déployant rapidement sa toile au-dessus des inquiétantes mouvances qui essaient de nous hypnotiser ; le ton est plus sévère, moins porté sur la mélodie et l’onirisme qu’il pouvait l’être sur l’album précédent. Si le bien nommé "Aquatile", doté de sonorités en eaux troubles, ou les échos tièdes et moites du morceau éponyme nous immergent avec bonheur au sein des atmosphères que le duo français a su dépeindre avec sensibilité, la rigueur austère d’"Anechoic voice" semble exprimer l’humeur mécontente de la machine, lointaine et misanthropique. "Kaa (un jardin si changé…)" se construit en pulsations dans un environnement où la vie se décline en brèves présences qui s’harmonisent tout en traversant l’espace. "Le passage de l’aube" referme ce chapitre avec l’expression d’une poésie qu’un feeling plus glacé et contracté n’abandonne pas ; le ciel chargé d’électricité de "Triode" marque une nouvelle étape pour Ab Ovo, mais le voyage continu et il vêtira leurs compositions des subtils reflets de l’électronica sur le très beau "Le Temps suspendu…".

      Gasp